VTT a 2

VTT a 2

PASSIONNEMENT VTT ................ 27.5 + 6 FATTIE et FAT BIKE

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #VTT BUL-traversée vtt-matos, #Matos, #Essai longue durée Matos

C'est un bilan suite à utilisation, entre un sac de couchage duvet et synthétique. Bien sûr, comme d'habitude, il y a très peu de test et compte-rendu d'utilisateurs sur le net.
Mon cahier des charges : utilisation pour des BUL "bivouac ultra léger" en VTT, pas lourd, chaud, prenant peu de place.
Tous ces critères sont apparemment réunis pour l'acquisition d'un sac de couchage en duvet.
Allez, j'investis sur du bon matos pour la qualité du duvet et l'enveloppe. C'était "no problem" : un bon retour du chef produit et détail technique très satisfaisant. Donc visiblement, je pars sur de bonnes bases (et pas un test réalisé sur du matos de basse qualité).

Sac de couchage randonnée "comparatif entre duvet et synthétique".
Sac de couchage randonnée "comparatif entre duvet et synthétique".Sac de couchage randonnée "comparatif entre duvet et synthétique".

Premier contact avec le duvet : c'est effectivement léger et ça se compacte bien.
Mon premier test fut avec Véro en mode tarp à coté de la voiture (le Vito 1 était en réparation), on est sorti trempé par la rosée du matin et on a eu froid.
Le second test a eu lieu aux lacs de Lignin, 2270 mètres d'altitude, avec des températures plutôt fraiches au mois d'Août.

Le sac était prévu pour 0 degré en confort, et oui je suis frileux.
Ma première sensation en me glissant dedans, c'est son confort. Cette sensation de chaleur, ça augure un bon test pour cette nuit en montagne.
Entre 1 heure et 3 heures du matin la musique change, le froid commence à mettre sérieusement à mal ma récupération et je finis par rajouter sur le dos la doudoune, par contre pas de solution pour les jambes et pieds....
Le sac a-t-il fini par perdre doucement son efficacité thermique ???? : une sensation d'humidité s'est installé dans le sac.
Quelques questions se posent après cette nuit. 
Ma tente est-elle assez ventilée ? Oui, car j'ai déjà dormi dedans sans problème avec mes sacs de couchage synthétiques de grande surface à 5 balles (et avec le même type de matelas et la même couverture de survie sous le fond de la tente) et  je n'avais pas eu cette sensation d'humidité.
Je dors dans les sacs avec des vêtements synthétiques techniques sèches (car changé après la toilette - un jeu de fringues techniques pour le bike et un pour le repos).
Mauvaise utilisation du sac? à part se glisser dedans ... !
Manu a un corps qui a une sudation forte ? Oui, c'est le cas.

Donc le duvet est sensible à l'humidité et perd son efficacité thermique.
En plus, j'ai constaté que le séchage est très difficile.
J'ai refait d'autres essais dans des atmosphères différentes : hygrométrie élevée, temps sec, venteux...toujours pas concluant pour moi.
CA NE VA PAS LE FAIRE POUR LES BUL POUR MOI, JE DIRAIS MEME PAS DU TOUT.


POSITIF:
peu de volume en étant compressé, confort, léger.
NEGATIF
perte dans la nuit de la protection thermique, capte l'humidité, séchage très long, entretien difficile, prix exorbitant (tout est relatif chez Decath').

Il me faut un sac qui ne soit pas sensible à l'humidité et surtout qui ne perde pas ses caractéristiques thermiques en nocturne, qui puisse sécher très vite, et que je puisse le trimbaler partout sans risque de l'abimer.

Sac de couchage randonnée "comparatif entre duvet et synthétique".
Sac de couchage randonnée "comparatif entre duvet et synthétique".Sac de couchage randonnée "comparatif entre duvet et synthétique".

Je prends cette fois un sac de couchage synthétique. Evidemment, le sac synthétique n'a rien à voir au niveau prix (50% moins cher).
Mon choix se dirige sur le même indice de confort "0°". Le sac, au niveau de la qualité de garnissage, est correct "avec de la ouate". Le premier contact, en me glissant dans le sac, n'est pas super en confort et je n'ai pas une sensation de chaleur comme avec le duvet.

J'appréhende la nuit qui va être bien froide....pour ce mois de septembre.
Au petit matin, je suis ravi du résultat. Il y a de la gelée de partout et je n'ai pas eu froid, malgré une température plus basse que la première fois (les autres bivouacs confirmeront mon ressenti).
Je laisse un peu sécher le sac de couchage sur le toit de la tente, et voilà le tour est joué. Il n'y a plus qu'à le compacter.

NEGATIF: il est plus volumineux que le duvet, plus lourd.
POSITIF: se lave à la machine, pas de perte thermique pendant la nuit, très très bon rapport qualité prix, séchage express, ne capte pas l'humidité.
Je suis en train de me pencher sur un sac au garnissage de qualité "type fibre creuse".
Je pense que je ne suis pas le seul à avoir eu ce type de retour terrain (ou alors je suis peut-être un mutant ......)
Ou effectivement les sacs duvets ne sont pas adaptées à notre pratique, ils doivent surement combler des utilisateurs pour de la haute montagne et surement d'autres utilisations.


 

LE MOT DE MANU
Le test 2017, tout simple :  2 sacs jumelés 15° Decathlon, garnissage ouate  avec une couverture polaire, qu'on utilise aussi à 2 quand on mange.  
Le top au niveau thermique, comme quoi, des fois, les solutions assez simples et pas trop chères sont aussi très bien !!

Commenter cet article

Rwann 30/11/2017 11:42

Bonjour,
Un article qui tombe à point nommé.
Je m'équipe pour ma première expérience VTT BUL.
Il me reste à arbitrer le choix de la partie couchage...
Votre retour d'expérience m'apporte un nouvel éclairage sur l'utilisation des sacs "duvet".

Merci et bon ride !

Manu et Vero 02/12/2017 23:08

salut
merci pour ton com
avec plaisir, nésite pas a nous faire parvenir l'expérience de ton premier bul.
bon ride
Manu

BOX LIKE

  

 

 youtube.com VTT A 2

 

 

 

 

NOMBRE DE VISITEURS

compteur internet

Articles récents

NOUVELLE CATEGORIES

TUTO MECANIQUE/
 


 

 

 

 


 

 

Hébergé par Overblog