VTT a 2

VTT a 2

PASSIONNEMENT VTT ................ 27.5 + 6 FATTIE et FAT BIKE

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #littérature vtt

Article pris sur le blog: http://experience.velo.free.fr/matos/cadre.htm#ent 

Les « Tout Suspendu »
 
Il existe différentes architectures pour faire fonctionner une suspension arrière :  
Système à Pivot unique (Mono pivot)

Ce système est le plus simple, selon le positionnement du pivot on obtient un comportement différent. Il semble aujourd’hui acquis que les pivots situés en arrière du pédalier sont à bannir. Le positionnement le plus éprouvé étant sur le tube diagonale au niveau du moyen ou du grand plateau.
Ce principe assure rigidité, solidité, simplicité, et un fonctionnement sein de l’amortissement mais nécessite un amortisseur au top, sinon il se peut que ça pompe un peu..
Encore une remarque : Qui a le plus d’expérience en matière de suspension VTT ?
Les descendeurs !!! Or si l’on observe leurs vélos actuels le mono pivot est majoritaire….tout comme sur les motos !!________
Retour Menu
 
 

 

Système à Pivot unique avec billette reliant l’amortisseur

Ce système reprend les principes du mono-pivot mais utilise pour l’améliorer d’une billette entre la partie suspendue et le cadre. L’objectif est de réduire les effets de pompages. L’ajout des pièces mécaniques de la billette rajoute du poids et des pièces mécaniques coûteuses en maintenance mais il semblerait que cela soit rentable.
Un très grand nombre de vélos utilisent ce principe mais semble différent du fait la multitudes d’architecture réalisable.


Retour Menu

 
 
 

Système à parallélogramme déformable

Si l’on souhaite être précis, il faut parler de trapèze deformable.
L’idée consiste ici à placer la roue sur une trajectoire de débattement différente de l’arc de cercle pour optimiser le fonctionnement tant au niveau de l’amortissement que du rendement.

Le résultat est le plus souvent très convainquant mais un problème de fiabilité est récurent dans ce type d’architecture notamment pour les grands gabarits.
En effet le système oblige à placer un axe de rotation sur les bases, cet axe est donc mécaniquement constitué d’un roulement sur chaque base. Le roulement situé coté chaîne prends inévitablement du jeu du fait des forces engendrés à cet endroit lors d’une pratique intensive et répétée
Retour Menu

 
 
 
 
Système à parallélogramme déformable dit Point de pivot virtuel

Le principe est identique à celui du parallélogramme déformable on a simple déplcé le trapèze près du tube de selle et on l’a relié un petit triangle arrière de rigide sur lequel est fixé la roue.
Il est dès lors possible d’obtenir un comportement de suspension très intéressant. Mais les contraintes subies par les billettes sont encore plus fortes.
La fiabilité de ce principe reste à démontrer.

Commenter cet article

BOX LIKE

NOMBRE DE VISITEUR

mon compteur

 

 

 

 

Articles récents

Hébergé par Overblog