VTT a 2

VTT a 2

PASSIONNEMENT VTT ................ 27.5 + 6 FATTIE et FAT BIKE

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #ACTU
Les News de Vélo Vert Magazine - 48h après sa lourde chute sur la première spéciale de l'EWS chilienne, Fabien Barel nous en dit plus depuis son lit...
velovert.com
48h après sa lourde chute sur la première spéciale de l'EWS chilienne, Fabien Barel nous en dit plus depuis son lit d'hôpital… Et ça fait froid dans le dos !  

Nous sommes des coureurs et la détermination nous pousse à tout donner chaque week-end. Notre engagement n'a pas pour seul but la victoire finale, il vise aussi à ressentir l'adrénaline d'avoir donné notre maximum... ou devrais-je dire notre "optimum".

 
Après 5 heures à l'hôpital de Chillan, un scanner de la tête, du cou et du dos, je me trouvais dans une salle d'attente avec un fort mal de dos.
Je me suis cassé tant d'os tout au long de ma carrière que je pouvais presque faire le diagnostic moi-même...
La veille, lorsque je continuais à rider après le crash, je sensais que les côtes ou apophyses épineux avaient été touchées. J'avais senti le craquement durant l'accident. Mais dans ces situations, vous savez que vous ne pouvez pas faire grand chose d'autre que d'encaisser la douleur, d'autant plus qu'elle ne peut pas être plus vive que ce qu'elle est déjà, alors j'ai continué.
Mais le lendemain matin, la douleur était vraiment centralisée le long des vertèbres. C'est la raison pour laquelle j'ai décidé de ne pas reprendre le départ.
Debout à l'hopital au sortir du scanner, j'ai vu arriver vers moi les médecins et infirmières paniqués, qui dans leur plus lent espagnol, m'ont fait comprendre que je ne devais plus bouger.
La 8e vertèbre dorsale était fracturée à 1,2 mm de la moëlle épinière, là où passent les nerfs commandant les jambes.
 
J'ai alors commencé à me repasser tout le film de la veille, mon obstination dans la douleur et tous les risques inconscients pris.
Désormais complètement immobilisé du dos, je réalise alors à quel point je suis chanceux.
Chanceux de toujours marcher, chancheux de pouvoir rerouler bientôt... et Bon Dieu que c'était bon ce Chili et les drifts dans le sable au début de cette foutue spéciale !
 
Je suis un homme chanceux, mais cette fois-ci, c'était moins une !
par Greg Germain
http://www.velovert.com/information/8377/blessure-fabien-barel-est-passe-a-12mm-du-drame
  

Commenter cet article

BOX LIKE

NOMBRE DE VISITEUR

mon compteur

 

 

 

 

Articles récents

Hébergé par Overblog