VTT a 2

VTT a 2

PASSIONNEMENT VTT ................ 27.5 + 6 FATTIE et FAT BIKE

Articles avec #zesty catégorie

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Zesty

  Après une saison d'été en montagne "une éclate totale" entre les nouveautés du Val d'Allos les Pass'portes du Soleil, les 2 Alpes et j'en passe, Véro se fait de plus en plus plaisir, avec une bonne prise de technique, de nouveaux défis....Cela mérite bien un changement de destrier.
On a commencé par regarder les kits cadre YETI ou SANTACRUZ, non pas pour rechercher une modification de géométrie car le zesty lui convient tout à fait à ce niveau, mais surtout pour une question de poids. Mais au moment de la pesée du kit cadre du ZESTY 314, la surprise fut de taille car à 2.9kg pour 140mm de débattement cela devenait inutile de changer de cadre mais plutôt modifier le matos sur la bête.
Le choix du nouveau matos est dicté par un cahier des charges bien ciblé sur notre pratique sur nos terrains du sud piègeux et cassants.

Tout d'abord, on cherche à donner du dynamisme, du rendement et de la rigidité ..... par une nouvelle paire de jantes de qualité, légère et solide, de la marque Mavic de préférence, qui a déjà fait des merveilles sur nos 2 VTT.
Ensuite il faut une proue légère et rigide avec un axe de 20mm et un poil de débattement en plus "pour le plaisir de la descente" : d
u ROCK SHOX qui a mes yeux est un signe de fiabilité et d'onctuosité avec des réglages efficaces. En clair on veut avoir du bon matos qui dure à un prix décent.
Enfin, il nous faut un bon pédalier léger, très solide et rigide : j
e prendrais du Shimano, qui  a des pédaliers au top au niveau qualité prix et virer enfin cette espèce d' antidéraillement à la gomme.

La priorité a été de trouver une paire de jantes en axe 20mm à l'avant et 9 mm à l'arrière dans des prix raisonnables : je fus comblé par une occas d'enfer chez Alexandre de BICYCLINIC à Brignoles sur une paire de jante MAVIC CROSSMAX SLR avec peu de kilomètres et encore 1 an1/2 de garantie.
Le reste des choix fut simple :
        - fourche ROCK SHOX REVELATION TEAM avec le système black box 150 mm,
        - pédalier XT en 165mm de manivelle avec flasque RACE FACE light avecl'astuce pour se passer de roulette d'antidéraillement, un dérailleur arrière SHIMANO SAINT chape médium avec un ressort de rappel puissant qui tend la chaîne comme la corde d'un arc (de plus il n'est que très légèrement plus lourd que le X0 de chez Sram).
        - des pneus qui restent des vrais pneus d'enduro avec le plaisir de pas crever tous les 10 kilomètres (pas des feuilles à cigarette qui font plaisir sur la balance mais pas en rando). En plus, on est passé en Tubeless (comme quoi on peut changer d'avis !!!)

C'est vrai qu'avec des pneus light on pourrait sans problème descendre entre 12 et 12.5 kg, de même, en mettant aussi un cintre carbone qui peut casser sans prévenir ( et au changement recommandé tout les ans -100 euros le bout-) etc . Mais, à mes yeux, ça finit par devenir un peu dangereux au niveau de la sécurité. On peut aussi rouler sans tube de selle, sans selle, sans le frein avant, sur les jantes sans pneus .........

Après, à mon avis, c'est une question de bon sens : on ne met pas du matos de XC light sur de l'enduro "je l'ai vu"

MANU
P1030043
P1030041
P1030031
P1030053
P1030050
P1030052
P1030051
P1030054 

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Zesty

P1030027

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Zesty

Le mois de septembre 2010 est sous le signe d'une méga révision sur le zesty 314 de Véro : mis à nu du cadre laissant juste l'amortisseur, triangle avant, bras oscillant, patte de dérailleur sans jeu de direction ni roulements de pédalier.

P1030025

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Zesty


CADRE : alu 7005 multibutted hydroformed
commentaire : taille S (ou 42) pour 1m67 : je me sens bien dessus !

FOURCHE : fox rl140 (air / huile)
commentaire : mon seul point de comparaison c'est une Rock Shock Tora 318 : c'est donc un vrai bonheur.

AMORTISSEUR : fox r  200 mm
commentaire : marche très bien

DERAILLEUR AVANT : new slx shadow
commentaire : aucun problème de fonctionnement

DERAILLEUR ARRIERE:shimano xt shadow
commentaire : passage des vitesses fluides (et sans bruit)

PEDALIER : shimano fcm 542 22x32x44
commentaire : bien mais dès les premieres sorties, j'ai commencé à "attaquer" des dents
modif : flasque DM3 a la place du plateau de 44 pour éviter de taper

CHAINE : hg53
commentaire : OK

CASSETTE : Shimano hg61 9s 11x34
commentaire : OK

JANTE : mavic new crossride
commentaire : pas de commentaire particulier

P
NEU:continental king sport ts 26x2.20
commentaire : je ne sais pas, je ne les ai pas essayé
modif : av barracuda 210 mrc, ar ignitor 210

FREIN : formula k18 180/160mm
commentaire : très efficace (utilisé seulement avec les 2 disques à 180mm)
modif : disque arrière 180mm

SELLE : lp san marco
commentaire : je n'ai pas essayé car j'ai préféré garder ma selle
modif : selle laser V

TIGE DE SELLE : lp xc comp 6061 31.6x350
commentaire : je n'ai pas essayé car je ne peux pas me passer de ma tige de selle téléscopique
modif:gravity dropper turbo

POTENCE : lp xc pro 6061 3d forged
commentaire : après utilisation, elle est de bonne longueur pour moi.

CINTRE : lp xc pro rizer 2014 db 30x660
commentaire : au départ je l'ai trouvé un peu large mais après quelques sorties j'ai arrêté de "frotter les arbres" (et de me coincer les mains par la même occasion !!). Maintenant, il me va très bien.

POIGNET : lp
commentaire : à la première prise, je les ai trouvé trop fines
modif : Oury lock-on

SHIFTERS : Shimano deore
commentaire : RAS : juste changement pour enlever les indicateurs de vitesse (pour un meilleur positionnement de la manette de la tige de selle télescopique).
modif : shimano slx


               

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Zesty
Cet article fait suite aux articles précédents :
                      - le Zesty 314 en action (essai terrain) du 08/02/2009
                      - le Zesty 314 version 2009 est arrivé du 01/02/2009


Ça fait environ 250km que je roule avec le Zesty et j'en suis toujours très satisfaite. Ses qualités de grimpeur m'étonnent encore et il descend très bien.

Par contre un détail m'a surpris car je ne m'y attendais pas du tout. En effet, au fil de mes randonnées, je me suis aperçue que je "tapais" souvent les pédales au sol et notamment dans le sol rocailleux. Rien de bien grave mais c'est un peu déstabilisant surtout que j'avais l'impression de faire attention aux pierres.

Afin d'en avoir le coeur net (et savoir si ça venait de moi ou du vélo), j'ai comparé la hauteur des pédales position basse par rapport au sol entre mon ancien Décathlon 9.1 (de 100 mm de débattement) et le Zesty 314 (de 140 mm de débattement) .
Sur le Décathlon distance entre le sol et l'axe de la pédale position basse = 16.5 cm
            Zesty                   "                       "                     "                      = 18 cm (donc garde au sol plus haute).

Par contre dès que je fais les mesures en m'asseyant sur le VTT, ça s'inverse :
               - pour le Décathlon on passe à 15.5 cm 
               - pour le Zesty on passe à 13.7 cm donc plus bas ce qui explique cette sensation de cogner avec les pédales beaucoup plus souvent (pour info le SAG du Zesty est réglé à 20%).

Ouf ! Je suis rassuré. Mon pilotage n'est pas remis en question !!
Mais par contre c'est mon pédalier qui va moins aimer (une dent du troisième plateau a déjà pris un choc) et ça implique que je fasse plus attention au terrain (quand c'est possible). 
La conséquence la plus visible pour le moment se situe au niveau de mes pédales : quelques crampons sont déjà attaqués.

Par contre, pour éviter de trop "cogner" avec la grande couronne de pédalier, j'ai mis un flasque DM3 à la place du 3ème plateau (que je n'utilise que très peu en réalité) ce qui lui donne un certain look et en plus ça augmente la garde au sol.
                                                                           
               

En tout cas, ça ne change en rien la très bonne opinion que j'ai de ce VTT. Je me fais toujours extrêmement plaisir à le piloter !!

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Zesty

Et bien sûr avant de démarrer, quelques réglages :
            - selle : nous avions mesuré la position sur le Décat' pour remettre exactement la même hauteur (par rapport à la pédale). Il restait juste à régler le recul avec le fil à plomb (cf article de Manu sur les réglages)
           - fourche : comme nous l'avait conseillé notre vélociste, réglage pour avoir un enfoncement de la fourche à 50% quand j'appuie dessus de tout mon poids (je suis debout à coté du VTT et freins serrés).
Pour le détente, je l'ai fait à l'oeil pour ne pas avoir une détente ni trop molle, ni trop rapide (des DVD fournis avec certains magazines de VTT montrent ça très bien)
           - amortisseur : gonflage pour avoir le curseur du SAG dans la zone grisée (moi je l'ai mis plutôt vers 15 pour essayer).

Voilà, je suis prête.
Quelques kilomètres de rodage de frein, quelques photos pendant qu'il est encore propre et nous voilà partis sur les chemins de Berne (eh oui, c'est à coté !).

Dès les premiers mètres, une sensation de légèreté et de maniabilité très impressionnante (et un peu déstabilisante ...). En effet, le guidon tourne très facilement rendant tous les changements de direction plus faciles. Mais en même temps, il garde très bien une trajectoire droite s'il on le décide.

Sur la montée en cailloux (sur le parcours n°3), le zesty passe beaucoup mieux. Avec le Décathlon, le choix de la trajectoire sur ce type de terrain est primordial sous peine de laisser la roue avant se "planter" dans un rocher. Par contre avec le Zesty, il n'y a pas cette sensation d'être à l'arrache sur chaque caillou qui dépasse. On passe beaucoup plus facilement, c'est plus souple (un vrai bonheur ces amortisseurs !). Une erreur de trajectoire se rattrape plus facilement, et en exagérant un peu, il n'y a même plus de trajectoire à suivre.
J'ai hâte de l'essayer sur la montée de la rando de Figanières qui est encore plus dure.

Dernier petit test : sur les parcours 1 et 2 de Berne, il y a juste après la passerelle, un petit raidillon que je n'ai jamais réussi à monter. Bon, je n'ai pas encore réussi à le monter mais je suis allée plus haut donc un bon point pour la motricité.

La deuxième sortie a eu lieu avec les Laurannis Brothers dans l'Estérel et j'ai pu vraiment tester le Zesty en descente technique (rocher, single track en virage ...).
Et là c'est encore la maniabilité qui m'a frappé dans les singles tracks tout en zig-zag et notamment un virage en épingle à gauche (qui n'est pas mon coté de prédilection) et que j'ai passé somme toute assez facilement. La précision de la trajectoire est également assez étonnante.
Par contre, il va falloir que je m'habitue à son guidon, plus large que le Décathlon. En effet, j'ai fait quelques accrochages de guidons dans les buissons et même un contact entre mes doigts et un tronc d'arbre (sans conséquence  heureusement). 
Les suspensions fonctionnent également très bien donnant une "impression" de plus grande facilité pour passer des marches ou autres obstacles.

Au final que du positif  pour moi au bout de ces deux sorties.

(note : je ne parle pas de ses qualités de relances, car c'est un de mes points faibles : je ne fais pas de relances, donc dur de juger !!)

La seule remarque négative serait dans l'accumulation de boue qui se fait sur le vélo en cas de terrains très boueux (cf la photo). Il faut également faire attention lors du nettoyage à la présence possible de caillou au niveau du bas du tube selle.
                                                          


 

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Zesty

C'est l'évènement de la semaine (enfin pour moi !), car mon zesty est enfin arrivé.
A ce qu'on nous a dit, le délai d'attente était dû à un retard de livraison de pièces Shimano.

                            Regardez comme il est beau !!!


                    aussi bien au recto                            qu'au verso !!!

Dès qu'on est allé le chercher, Manu s'est attelé à faire toutes les modifications qu'on avait prévu.

Tige de selle télescopique

Pour moi, c'est un accessoire indispensable et j'aurais beaucoup de mal à m'en passer, donc j'ai récupéré celle que j'avais avant.
Avant d'en avoir une, j'étais obligée avant chaque descente qui me paraissait un peu dure, de m'arrêter pour baisser la selle, ce qui a plusieurs inconvénients :
     - premièrement, il faut bien évaluer à l'avance la difficulté de la descente car il m'est arrivé plus d'une fois de me retrouver au milieu en me disant "zut ! (car je suis toujours poli en VTT!!) j'aurais dû descendre la selle" . Donc obligation de m'arrêter plus ou moins facilement pour descendre la selle et après, le redémarrage n'est pas toujours facile voire impossible. Et d'autres fois je la baissais par précaution alors que ça n'était pas nécessaire.
Ma solution à ce problème (avant la tige de selle télescopique) était de laisser passer Manu devant et il me donnait les indications "on baisse ou on passe". Mais bon, il faut avoir un Manu sous la main !!
    - deuxièmement, un arrêt en haut d'une descente difficile pour baisser la selle est parfois bloquant : en effet, on a bien le temps de la regarder et surtout de "cogiter" ce qui, dans mon cas est loin d'être bénéfique car j'ai tendance à perdre mes moyens dans cette situation.
   - troisièmement, en cas de petite côte raide juste après une descente (ce qui arrive assez souvent dans les parcours), il y deux solutions : 
                          - pédaler avec la selle basse mais si la côte est raide = mission impossible 
                          -s'arrêter pour remonter la selle mais alors là repartir sans élan dans un raidillon = mission impossible II 
   - et quatrièmement en cas de successions de montées et descentes, cela implique de s'arrêter très fréquemment et ça devient vite lassant. En plus, on perd complètement le coté ludique d'un tel parcours.

Donc pour moi c'est tige de selle obligatoire et la Gravity dropper turbo marche très bien. Ma tige de selle a un débattement de 7.5cm (car j'étais limitée sur le Décathlon). Jusqu'à présent ça m'allait très bien. Il me reste à tester sur le Zesty qui est un peu plus haut si je reste en 7.5cm ou si j'essaie d'en trouver une à 10cm maintenant que j'ai la place.

En plus, Manu m'a monté des gachettes de vitesse SLX ( des "shifters" pour les puristes du vocabulaire) auxquelles il a enlevé l'indicateur, ce qui lui a permis de rapprocher de ma main le levier servant à  actionner la tige de selle. Je peux donc baisser ma tige de selle sans lâcher le guidon. Ce qui est très appréciable en situation critique et ce qui n'était pas le cas sur le décathlon.





Disque de 180mm à l'arrière (il était déjà present à l'avant)
Le souvenir de disques de 160 mm bleuis rendant le freinage inefficace sur notre première journée de descente reste encore dans nos mémoires. Comme on va sûrement refaire de la descente en montagne cet été, on repasse tout sur du 180mm.

Pneus
Exit le montage d'origine, je reprends la même combinaison que sur le Décathlon et qui me convenait parfaitement : Barracuda 2.10 MRC à l'avant et Ignitor 2.10 UST à l'arrière (tous les deux tubeless avec chambre à air - pour comprendre pourquoi reportez-vous à l'article précédent).

Les poignées de guidons.
Quand j'ai mis mes mains sur le guidon du Zesty, je me suis aperçue que les poignées étaient petites, trop petites. Comme on était encore chez notre vélociste, on a pris des poignées Oury (petit message personnel "Bonjour Corinne") version lock-on (pour éviter que ça tourne) qui avaient déjà été testées et approuvées par Manu. 
En plus, on a mis des embouts de guidons anodisés rouge assortis aux pièces anodisées du VTT : c'est ça, c'est le souci du détail !!
                                      

Un compteur
On a mis un nouveau compteur Mavic dont le capteur est un même temps l'écrou d'attache rapide de la roue.
Je n'ai pas encore étudié à fond toutes les possibilités de ce compteur mais je vous en ferais part dès que je serai au point.
               

Une protection de cadre
Manu a insisté pour mettre un bout de pneu sous le cadre pour éviter d'avoir plein d'impacts de pierres.
                                         

Voilà il est tout beau et prêt à rouler, mais là c'est une autre histoire.

Voir les commentaires

BOX LIKE

NOMBRE DE VISITEUR

mon compteur

 

 

 

 

Articles récents

Hébergé par Overblog