VTT a 2

VTT a 2

PASSIONNEMENT VTT ................ 27.5 + 6 FATTIE et FAT BIKE

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #GPS

suite de l'article du 26/04/2009 sur le GPS Orégon 300

Cela fait deux fois qu'on s'amuse à créer des itinéraires pour découvrir les chemins de la région. Il y a un petit coté "aventure" à passer par des endroits inconnus et non balisés (ce que nous faisons assez rarement). On a découvert comme ça des petits singles tracks sympas (mais aussi, il ne faut pas se le cacher des chemins bloqués ou quasiment inexistants !!).

Pour créer un itinéraire, c'est relativement simple : quelques étapes à suivre...
    Télécharger le CD de cartographie GPS Topo qui contient les cartes et le logiciel MapSource (chaque CD de cartographie est associé qu'à un seul GPS !! pas de possiblité de se prêter les CD de carto et si on change de GPS, il faut également racheter un nouveau CD de cartographie !!) 
Important : pour le 300 il faut également télécharger la mise à jour de Mapsource 6141 avec le lien suivant :
http://www8.garmin.com/software/MapSource_6141.exe
Sans ça, il est impossible d'envoyer sur le GPS les traces et les waypoints mais seulement les cartes.
          

    Ouvrir Mapsource 

Avec les curseurs en bas et à droite et le zoom, afficher à l'écran le secteur choisi pour la randonnée

 

   

    Cliquer sur l'outil itinéraire.

Cliquer ensuite, sur la carte,  sur le point de départ de l'itinéraire que vous aurez choisi.

         








   Cliquer ensuite sur différents points à la suite : l'itinéraire se fait automatiquement. Pour faire cette manip, il faut être sur un zoom assez resserré pour que Mapsource choisisse les chemins plutôt que les routes.

    Une fois l'itinéraire défini, il faut aller sur l'icone outil carte et sélectionner (en cliquant) toutes les cartes traversées par l'itinéraire. Toutes les cartes voulues doivent être listées dans l'onglet carte

    Connecter le GPS à l'ordinateur et cliquer sur envoyer vers le périphérique. Vérifier que les cases cartes, waypoints et itinéraire soient cochées.

Attention : vous pouvez enregistrer plusieurs itinéraires sur le GPS mais les cartes "s'écrasent". Le dernier envoi d'itinéraire doit comprendre toutes les cartes correspondant à tous les itinéraires enregistrés dans le GPS.
Il est donc important d'installer une carte microSD pour augmenter la capacité mémoire.

Il ne reste plus qu'aller tester sur le terrain cet itinéraire : sur le GPS taper sur :
                "Où aller"
                "itinéraires" et choisir l'itinéraire voulu
                "Aller"
Il n'y a plus qu'à se laisser guider
!!

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #GPS

 Depuis un moment nous avions envie de changer de GPS.
Jusqu'à présent nous avions un Magellan eXplorist 100 qui permettait de nous donner notre position en longitude et latitude (avec nécessité évidemment d'avoir la carte IGN du lieu de la randonnée) et affichait la trace réalisée. Il nous a été très utile un bon nombre de fois.



Nous voulions le remplacer par un GPS avec cartographie.
Notre choix s'est porté sur le Garmin Orégon 300 car :
          - son écran ne ressemble pas à un timbre poste
          - il a la possibilité d'intégrer une cartographie détaillée
         - on peut télécharger des tracés sur internet par le biais de site comme Utagawa
         - on peut également créer soi-même ses propres tracés
On l'a pris avec le kit vélo pour l'accrocher au cintre.



Suite à son utilisation depuis deux sorties sur des créations de parcours, nous pouvons faire maintenant un petit bilan (qui n'est pas exhaustif !!).
   Il est assez facile d'utilisation (pas besoin d'avoir bac +36 !!). Son écran tactile est très conviviale et facile à utiliser quand on est sur le VTT (le port de gants ne gène pas plus que ça, même si la sensibilité de l'écran est parfois moindre).
  La cartographie présente dans le GPS est très "light". Pour l'utiliser, il faut acheter les cartes GPS Topo (n°3 pour la zone Provence Côte d'Azur Méditerranée qui comprend les départements  : 2A-2B-04-06-11-13-30-34-83-84). Pour info la France métropolitaine est divisé en 10 régions (donc 10 CD à acheter pour l'avoir entière soit presque 1000€ -99€ l'unité). De plus, normalement il y a une nouvelle version en 3D qui va sortir bientôt. 
  Son écran et son système de navigation (choix des paramètres, réglages, fonction ...) sont très agréables.
  Il capte très bien les satellites (Système WAAS - plus de 12 canaux) et il est rapide en acquisition. Il n'y a pas de perte de signal dans les zones très encaissées.
  Il ne perturbe pas le compteur sans fil comme par exemple notre ancien GPS donc on peut l'installer sur le cintre du VTT.
  Il est étanche IPX7 (équivalent de plongée à 3m) (et en ce moment même dans nos contrées c'est loin d'être facultatif !!)
  Son autonomie est très correcte et son système d'affichage du niveau de piles par 4 barres permet exactement de savoir le niveau de chargement (effet, il n'est pas rare d'avoir des appareils qui n'ont comme niveau que plein, moitié et "fini", comme la caméra Motorsport d'ailleurs).
  Lorsqu'on suit un parcours défini par avance, un bip retentit à l'approche des points sélectionnés ou des changements de direction (et également quand on se trompe de chemin). De plus, le bip est assez fort pour l'entendre mais suffisamment discret pour ne pas être entendu à des kilomètres à la ronde.
  La difficulté quand on suit un tracé est de définir le bon niveau de zoom sur l'écran :

                   - trop faible : on ne voit pas de suite si on est sur le mauvais chemin quand 2 chemins sont parallèles ce qui entraîne des demi-tours assez fréquents ( entre nous c'est un excellent entraînement pour moi car le demi-tour serré sur chemin étroit n'est pas mon point fort !!)
                   - trop fort : on manque de visibilité sur le parcours et on peut également se tromper de chemin (entraînant la même sanction qu'au-dessus).
Il faut trouver le juste milieu.
  Par contre un gros avantage est que lorsque pour une raison ou une autre, on ne peut pas suivre le parcours prévu (pour cause de chemin qui a disparu ou d'une propriété privée qui a poussée sans prévenir l'IGN !), le GPS, qui d'abord nous "bipe" pour faire demi-tour, redéfinit une nouvelle trajectoire pour retrouver le parcours initial.

Alors oui, évidemment nous avons perdu ce coté "aventurier" qui ne se dirige qu'avec la boussole et la carte. Nous ne connaîtrons plus ce bonheur du "dépliement" de carte sur un bord de chemin par grand vent, ni cette joie non moins intense du "repliement" qui n'est pas forcément plus facile selon les conditions climatiques.
Mais ce GPS nous permet de créer virtuellement de la maison des parcours (et donc de sortir des sentiers balisés) et de pouvoir les suivre facilement sans nous arrêter toutes les 5 minutes pour vérifier si on est sur le bon chemin. Cela nous permet découvrir les environs (et d'ouvrir un album photo "Var")

Le risque, par contre, c'est d'avoir les yeux un peu trop rivés sur le GPS et d'en oublier de regarder la route (et c'est du vécu : de se retrouver au milieu d'une petite route avec une voiture qui vient en face !!).

                          

Prochain article : création d'itinéraires sur MapSource

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #pneu-chambre

Après 120 km avec le maxxis ardent 235 (taille réelle 216) en montage arrière, le bilan est positif :
        - un rendement supérieur à l'ignitor 235, légèrement en dessous du larsent tt en 210.
        - une accroche latérale supérieure au larsen tt, en léger retrait par rapport a l'ignitor 235.
        - légèrement moins accrocheur au freinage que l 'ignitor.
        - un bon débourrage dans la boue.
        - une très bonne motricité.

(trés important le sens de montage du pneu,la fléche diriger dans le sens de rotation.)

                                        

C'est un bon pneu d'enduro et de randonnée sportive en montagne (idéal pour les Portes du Soleil par exemple).
Ce pneu, polyvalent sur tout type de terrain, excelle sur le sec, dans la caillasse et sur terrain meuble.
Il ne ventouse pas au sol en montage arrière comme le maxxis high roller 235 super tacky .

Pour ma part, je le trouve sécurisant et sain.
   
 Par contre un défaut : je le trouve glissant sur dalle et caillasse humides.


                                                      


Bilan à 250 km après une rando organisée "LA MAURESQUE" 50 km  avec des parcours bien engagés, un mélange d'enduro et une pointe de freeride.

Le ardent a été mis à rude épreuve.
Les signes de faiblesse de ce pneu sont les flancs fragiles sur de la roche tranchante.
2 coupures  profondes sur les flancs rendent ce pneu inutilisable (risque d'hernie).
Ce pneu est fragile pour la pratique de l'enduro en Provence qui a un terrain avec de la rocaille coupante.


                                                      

Pour le calcul de la taille réelle des pneus, les essais de l'ignitor 235,210 ust, du barracouda 210, 235 MRC et du high roller 235 super tacky se référer à l'article sur les pneus du 31/01/09
.

article suivant sur le piranha mrc 230

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #divers


CADRE : alu 7005 multibutted hydroformed
commentaire : taille S (ou 42) pour 1m67 : je me sens bien dessus !

FOURCHE : fox rl140 (air / huile)
commentaire : mon seul point de comparaison c'est une Rock Shock Tora 318 : c'est donc un vrai bonheur.

AMORTISSEUR : fox r  200 mm
commentaire : marche très bien

DERAILLEUR AVANT : new slx shadow
commentaire : aucun problème de fonctionnement

DERAILLEUR ARRIERE:shimano xt shadow
commentaire : passage des vitesses fluides (et sans bruit)

PEDALIER : shimano fcm 542 22x32x44
commentaire : bien mais dès les premieres sorties, j'ai commencé à "attaquer" des dents
modif : flasque DM3 a la place du plateau de 44 pour éviter de taper

CHAINE : hg53
commentaire : OK

CASSETTE : Shimano hg61 9s 11x34
commentaire : OK

JANTE : mavic new crossride
commentaire : pas de commentaire particulier

P
NEU:continental king sport ts 26x2.20
commentaire : je ne sais pas, je ne les ai pas essayé
modif : av barracuda 210 mrc, ar ignitor 210

FREIN : formula k18 180/160mm
commentaire : très efficace (utilisé seulement avec les 2 disques à 180mm)
modif : disque arrière 180mm

SELLE : lp san marco
commentaire : je n'ai pas essayé car j'ai préféré garder ma selle
modif : selle laser V

TIGE DE SELLE : lp xc comp 6061 31.6x350
commentaire : je n'ai pas essayé car je ne peux pas me passer de ma tige de selle téléscopique
modif:gravity dropper turbo

POTENCE : lp xc pro 6061 3d forged
commentaire : après utilisation, elle est de bonne longueur pour moi.

CINTRE : lp xc pro rizer 2014 db 30x660
commentaire : au départ je l'ai trouvé un peu large mais après quelques sorties j'ai arrêté de "frotter les arbres" (et de me coincer les mains par la même occasion !!). Maintenant, il me va très bien.

POIGNET : lp
commentaire : à la première prise, je les ai trouvé trop fines
modif : Oury lock-on

SHIFTERS : Shimano deore
commentaire : RAS : juste changement pour enlever les indicateurs de vitesse (pour un meilleur positionnement de la manette de la tige de selle télescopique).
modif : shimano slx


               

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Randos organisées

C'est tout à fait par hasard que l'on est tombé sur cette randonnée organisée en apercevant le samedi des panneaux VTT sur le bord de la nationale au niveau d'Eyguians.
Renseignements pris, on décide de faire la rouge donnée à 38km et 1150 m de dénivelé (une noire fait 47 km mais non pas pour cette fois !!) au départ de Lagrand.
                           
Départ le dimanche matin par un grand beau temps à 8h du matin (il fait un peu frisquet ce matin, heureusement les rayons de soleil commencent à passer au dessus des montagnes environnantes).
Une fois n'est pas coutume, on commence la randonnée par une petite descente en single-track à froid (aussi bien muscles que pieds et mains -frisquet je vous dis ce matin !!!).Eh oui Lagrand étant en hauteur, il faut commencer par descendre !!!!.

Par la route nous allons jusqu'au village de St Genis  pour entrer dans les gorges du Riou par des chemins au bord de la falaise, nous offrant de beaux efforts (et quelques portages) mais également des paysages à vous couper le souffle (au sens propre comme au figuré !!).
    

                              

A la sortie de ces gorges, toujours en grimpant, place à une belle piste avec un pourcentage non négligeable. Une bifurcation à droite nous emmène sur un étroit sentier à flanc de montagne avec une vue imprenable.
                            
                               
On arrive enfin en haut (environ  600 m au-dessus de notre point de départ), avec l'espoir d'avoir une descente à la hauteur de ce qu'on vient de monter, (après tous ces efforts ça ne serait que justice !!). Eh bien nos espoirs n'ont pas été déçus, bien au contraire : nous avons eu le droit à une descente par un single-track au milieu des arbustes : une succession de virages serrés sur un sol plutôt caillouteux avec des passages de marches. C'était très technique et ludique à souhait. Même les branches d'arbres qui nous "fouettaient" les bras et les jambes n'ont pas réussi à altérer notre plaisir.

Retour vers Lagrand pour attaquer la deuxième partie de la randonnée par un portage et une montée sur un single track en forêt. La descente se fait également au milieu de la forêt sur un monotrace zigzaguant entre les arbres pour déboucher sur une piste forestière amenant au deuxième ravitaillement et malgré l'heure tardive - on n'est jamais dans les premiers !!- il est très bien fourni.

Pour le retour vers Lagrand, il reste une "magnifique" montée commençant sur route, puis sur piste forestière et enfin chemin, tout ça sous un soleil éclatant sans un brin d'air (elle est très loin la fraîcheur du matin !!) avec déjà plus de 30km dans les jambes (et dire qu'on paie pour s'infliger de telles souffrances!!!). Arrivé en haut, descente en single-track puis direct sur les flancs de montagnes noires typiques du Pays de Buëch.

                                                                                               photo prise par vtt26.com
Encore quelques mètres sur route pour rentrer : à mon compteur 39 km et 4h30 de roulage (mais 6h pour faire la randonnée en comptant les arrêts).
A l'arrivée, je suis assez fatiguée, j'ai eu les crampes les pires (à 1 km de l'arrivée) de toute ma "carrière" de VTTiste mais ça valait le coup car c'était vraiment un super circuit.

Un grand merci aux organisateurs et bénévoles pour le repas à l'arrivée, les ravitos très fournis, Visiblement on n'était qu'une centaine cette année pour la deuxième édition et pourtant elle mérite le détour !!!.

D'ailleurs, pour vous convaincre encore plus, une petite vidéo de notre randonnée.


Ce week-end nous a également permis d'étoffer l'album photo du Pays de Buech

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Rando Pays de Buech

Pour nous échauffer ce samedi 4 avril 2009, un petit parcours de 16.5 km !
             
Ce parcours est un concentré de tout ce qui nous plaît dans le VTT :
                       - des montées physiques sur pistes et petits chemins : encore une fois nous n'avons pas réussi à tout monter sur le VTT. Quelques côtes nous ont obligés à mettre pied à terre.
                       - des descentes techniques qui se sont laissées dompter à une exception près (il faut se laisser une marge de progression !).
                       - un cadre magnifique (mais bon, je pense que vous aurez compris qu'on aime beaucoup cette région).

 

                                            

Et une petite vidéo pour "immortaliser nos exploits"


Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #divers
  Un bilan positif sur le Spicy 316 : 
             * des amortisseurs qui marchent le feu de dieu, et en plus les réglages d'amortisseurs faciles à faire (astuce réglage fourche article du 07/01/2009).
              * un véritable sofa en descente :  c'est même impressionnant les vitesses atteintes avec lui. Il a une faculté à absorber les chocs c'est sidérant, on va jusqu'à chercher les passages les plus durs  pour se faire plaisir à l'inverse de mon ancien VTT. Evidemment tout est relatif avec mon petit niveau.
              * il garde bien sa trajectoire, un très bon comportement dans la caillasse et il a de très bonnes capacités en passage trialisant. On peut  le stopper à l'arrêt en équilibre et repartir aussi sec. On s'habitue très vite à son devant un peu lourd et pataud.
               * il grimpe très fort, a une bonne motricité et un rendement très satisfaisant
C'est un bon VTT polyvalent.

                     

La critique principale est la même que Véro : vive les chocs sur les pédales en montée technique !!
Mais il est clair qu'on ne peut pas tout avoir ! Et lui il a des amortisseurs qui marchent comme jamais, qui lui donnent une grande motricité et une impression d'être littéralement collée au sol : avec en contre-partie un affaissement de la garde au sol dû à l'utilisation d'une partie de son débattement.
Vous me direz pourquoi ne pas l'avoir plus haut perché? Je pense tout simplement pour une question de stabilité et pour éviter d'avoir l'impression de faire du VTT du haut de la "Tour Eiffel".
Il demande à avoir plus de finesse de pilotage en montée pour ensuite mieux "bourriner" dans les descentes.

Je suis content de cet achat, cela n'est vraiment pas évident car la concurrence fait rage dans cette fourchette de prix.

Sur les accessoires j'ai changé leurs poignées de cintre, leur selle ainsi que leur dérailleur arrière SLX qui est pour moi une catastrophe (je l'ai remplacé par son grand frère : le XT).

En conclusion ils ont fait très peu d'impair sur l' équipement du Spicy 316.

Pour le reste des changements voir article
AUTOPSIE DU BIKE SPICY 316

Voir les commentaires

BOX LIKE

  

 youtube.com VTT A 2

 

NOMBRE DE VISITEURS

compteur web

Vtt-a-2

 

 

 

Articles récents

NOUVELLE CATEGORIES

Hébergé par Overblog