VTT a 2

VTT a 2

PASSIONNEMENT VTT ................ 27.5 + 6 FATTIE et FAT BIKE

Articles avec #essai longue duree matos catégorie

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Essai longue durée Matos, #Matos, #27.5+ 6fattie

Allez, on va parler de la bête : le Santa Cruz Bronson 2019.
Le modèle 2020 ne change pas, juste la cosmétique…
J'ai flashé longtemps sur le 5010, un sacré bike polyvalent et fun, Véro se régale avec.
Après avoir hésité un moment, j'ai pris un Santa Bronson C complet, neuf à un super prix et une garantie à vie pour le cadre.
Je voulais un 27.5+ absolument.
Le retour essai sur internet m'a bien branché pour ce bike.


DESCRIPTION MATOS.
Je l'ai remis à ma sauce, en virant rapidement la Fox (suspension trop chargée en hydraulique, un feeling que je n'aime pas). La Rock Shox Yari en 180mm que j'avais sur mon Shant GT, avec ma petite prépa (tokens, lub...) me va comme un gant : un 30% de sag au lieu du 25% préconisé en 160mm et je retrouve une bonne assiette et surtout une très bonne sensibilité par petits chocs et très progressive.
J'ai viré le poste de pilotage car le cintre Race Face en 35mm est trop rigide à mon goût. Je suis repassé en Spank 31.8 et largueur de 800. J'ai mis du 4 pistons HOPE pour arrêter le lardon "je parle de moi", une tige de selle télescopique Brand X ( 150 mm de débattement) que j'affectionne (pas cher et marche très bien) et  une selle SMP trek "méga confort" au vu des dénivelés et des kilométrages qui s'allongent.
J'ai gardé le 12 vitesses SRAM qui marche au top avec un plateau ovale de 26 Absolute Black (Véro en parle très bien dans un article test).
Et bien sûr, il y a les jantes offertes par ma rideuse, des DUKE MARY JACK carbone 27.5+ (article test en lien).
Pour finir, je roule avec des pneus schwalbe magic mary et Nobby nic (article test en lien).


PRISE EN MAIN.
Pour le réglage de la suspension, tu as toutes les préco de gonflage amorto sur le site de Santa mais même mal réglée, la cinématique arrière marche bien, c'est impressionnant…
Les premiers tours de roues se passent sur un terrain très technique : montées impossibles, techniques et longues, des descentes défoncées, techniques à souhait, passage de troncs couchés, de marches hautes, et surtout quelques petits gaps, pif paf ... et un final avec la banane, et pas cramé pour ce petit 31 km et 900 de D+.
Les autres essais se font en moyenne montagne, sur du parcours noir entre autres, avec de longues montées, du dénivelé et du kilométrage, sur 2 jours de bike de suite aussi pour voir s'il va me cramer pour de bon, l'animal.
Après 4 mois d'excentricités LOL, des gamelles et surtout du kilométrage en montagne, c'est sûr, ce bike est bien dans l'esprit de Santacruz :  du BIKE FUN tout en étant performant.
C'est un bike très facile à prendre en main, pas besoin d'un temps d'adaptation, d'un bagage de fou en technique et physique à mon avis, avec cerise sur le gâteau un gros confort. C'est un peu le contraire qui est dit dans les 2 tests qui sont en lien.
Après, sur le reste des 2 tests, je suis tout à fait d'accord : FUN, MEGA FUN, le moindre petit talus, trou, marche, pif paf, tu en profites pour jouer avec. Ce dont j'avais peur, c'était de me cramer dans les longues randos exigeantes, car son programme reste l'enduro, et en plus, j'ai un montage en 180mm devant pour tout avaler.
Ma peur s'est vite dissipée, c'est un bike qui prend soin de son pilote, qui ne le massacre pas, à l'inverse de mon ancien Stump Specialized.
En plus, surtout il faut oublier de bloquer ton amorto sur de grosses et longues montées car ça pompe très peu, un vrai régal. De tout façon, il n'y a pas de blocage d'amorto, il ne faut pas le chercher LOL. La montée du  Ventoux par DFCI a été une belle balade et pas un calvaire, et la descente enduro face sud un festival.

Il reste très tolérant malgré sa grande rigidité et son train roulant en carbone, le format 27.5+ fait des merveilles pour distiller du confort et tolérance.

La suspension VPP est une véritable tuerie, légèrement ferme au début de course, ce qui annule une grosse partie du pompage tout en restant sensible sur petits chocs, et avec, en plus, le confort des gros boudins sur petits chocs, du pur bonheur. En plus, elle est très progressive, tu ne te retrouves pas en fin de course au premier gros choc. On voit que Santa prépare un minimum ses amorto (spacer, ratio…). Ce bike distille à merveille le plaisir du pilotage pur.
De plus, en descente, dès que tu lâches les freins, il part comme une balle. C'est un vrai petit nerveux, ce bike, un régal dans les petits coups de cul : tu lâches les freins et ça remonte comme qui rigole.
J'avais déjà eu beaucoup de plaisir au pilotage sur le PRODUCTION PRIVEE en semi, mais là c'est le top.
Avec ma taille 1.76 m, c'est, pour moi, toujours délicat de choisir la taille du bike car je suis entre M et L : M, je déleste en montée et L, je suis moins fun en descente et épingles.
Là, j'ai pris un M et j'ai été très surpris des capacités en montée. Je ne déleste que très peu, un vrai régal avec une suspension au top et une motricité de fou.
En descente, tu passes plein pot dans le défoncé, les pierriers. Tu rigoles et tu carbures dans les épingles. Tu sautes partout et tu rentres de rando avec une banane de fou.
C'est un cocktail ente rigidité extrême, filtration des vibrations par le carbone HM, une suspension très aboutie, le choix d'un très bon amorto, ET SURTOUT UNE TRES BONNE GEOMETRIE. C'est un bike bien conçu. On voit que les mecs se sont posés devant leurs ordi pour le concevoir et ensuite ils sont allés rouler avec…. En plus, il a une belle gueule, pour rien gâcher avec une finition à tomber : bah ouais du Santacruz quoi !!
Ce test au final, n'est que mon ressenti. Tu as en lien quelques tests qui diffèrent de mon avis, mais dans l'ensemble ça reste du gros positif.

LES +
Un bike très fun.
Tolérant.
Très polyvalent, rando sportive, trail engagé, enduro.
Un merveilleux compagnon de montagne.
Je le trouve beau.
Cinématique très abouti, avec un amorto qui marche très bien.
Pas de parasitage au freinage avec la suspension arrière.
Très belle finition.
Les prix chez Santa commencent à être bien placés (la concurrence a intérêt à bien s'accrocher).


LES -
UNE PEINTURE TRES fragile : j'ai été obligé de tout protéger, et en plus elle se tache, ce qui est inadmissible à ce prix.
C'est un ramasse-boue et petits cailloux au niveau de la biellette basse VPP.
Le passage du pneu en 2.8 au niveau du triangle arrière est limite donc gare à la boue, car la roue peut bloquer : mon prochain pneu arrière un 2.6. 
Son plus gros défaut : UN MEGA POUSSE AU CRIME donc gare aux gamelles car tu pousses fort avec, donc attention de ne pas faire chauffer ta carte VITALE.
Les limites du bike : LE PILOTE…….

 

Test/essai longue durée Santa Cruz Bronson 2019/2020.
Test/essai longue durée Santa Cruz Bronson 2019/2020.
Test/essai longue durée Santa Cruz Bronson 2019/2020.
Test/essai longue durée Santa Cruz Bronson 2019/2020.

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Essai longue durée Matos, #Matos

Trois comparatifs bien sympathiques de casques enduro all-mountain de forme jet .
Allez on attaque par le premier.
"N'hésitez pas aussi à regarder la vidéo"


LE URGE ALL-IN.
Prix public 50€.
prix internet 35€.
Coque abs.
Forme jetP.
Pratique: all mountain, enduro.
11 aérations.
poids constructeur 497g en taille S/M.
 

LES+.
Couleur fun.
Design bien sympa.
Molette de réglage du type clip.
Très bonne tenue sur la tête en terrain défoncé.
Indestructible, vieillit très bien,,,,,,
Très bonne protection du rideur.
 

LES-
Aérations perceptibles.
Poids.
Pose de masque sous visière impossible, idem caméra

NOTE: 18/20.

CONCLUSION.
Il a tout d'un grand à un tout, tout petit prix, pourquoi se priver…..
 

LE MEET ROAM MIPS
Prix public 150€.
Prix internet 100/135€.
Coque polycarbonate.
Forme jet.
13 aérations donc 2 avec filets anti-insectes.
Pratique: all mountain, enduro.
Poids constructeur en M 335g.
Poids vérifié VTT-a-2 394g.
 
LES+.
Look magnifique.
Coloris sympa.
Poids relativement light.
Belle finition.
Confortable.
Très aéré.
Visière ajustable, qui permet d'intégrer un masque ou caméra sous visière.

LES -.
Très très cher pour ce que c'est….. je m'explique.
Très fragile, vieillit très mal.
Maintien sur la tête catastrophique…..même en serrant  le clip de réglages à bloc…
Le casque bouge sur l'avant provoquant la gêne du port des lunettes de protection, et en latéral….aussi.
Une protection occipitale light :  le casque ne descend pas assez sur l'arrière de la tête.

NOTE: 2/20.

 CONCLUSION.
A mon avis un gros problème de conception.
 

661 EVO AM.

Prix public 200€ CARAMBA……
Prix internet 100/135€.
Coque EPS mousse interne Contego.
Serrage BOA.
Forme jet.
15 aérations.
Poids constructeur: 405g.
Poids vérifié VTT-a-2 : 370g.

LES+
Look sympa, à mon goût….
Très bonne finition, digne d'un haut de gamme.
Un poids contenu.
Très très confortable, le casque se fait vite oublier en ride.
Un maintien sur tête au top du top, ça ne bouge pas dans le défoncé.
Grosse protection occipitale, latérale et frontale.
Serrage jugulaire magnétique rapide et pratique.
et enfin l'indispensable d'un casque haut de gamme :  le serrage BOA.

LES-.
Masque difficile à utiliser, même en position d'attente sur l'arrière de la tête.
Visière non ajustable.
Le prix exorbitant mais peut-être le prix de l'excellence…
NOTE: 17/20.

CONCLUSION.
Un très bon casque, fait pour nous protéger dans notre pratique vtt.


Prenez le temps de bien choisir votre casque VTT, le seul rempart contre des blessures sérieuses.

Bon ride
Manu.

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Essai longue durée Matos, #Matos
Test longue durée :  freins VTT 4 pistons Shimano Zee M640 (par Véro)

Caractéristiques données par les vendeurs
Le nouveau système de frein à disque hydraulique SHIMANO Zee est équipé de leviers de frein de style court et d'un étrier de frein 4-pistons très puissant, tout comme son grand frère le "Saint"
Informations Techniques :
 - Pivot de levier Servo Wave
 - Leviers Shorty 82 mm
 - Étrier 4 pistons ceramiques

La technologie Servo Wave.
Lorsque vous pressez une manette de frein Servo Wave, la traction sur les plaquettes est d'abord rapide, de sorte qu'un mouvement léger suffit pour que les plaquettes entrent en contact avec le disque de frein. Un effet de levier entre ensuite en jeu pour augmenter la force du freinage et ralentir la poussée hydraulique, ce qui permet un dosage plus précis sur une course étendue du levier.

Cela fait maintenant quasiment 10 mois que Manu m'a monté ces freins sur le Santacruz 5010 CC en remplacement de mes Shimano SLX qui commençaient a être très fatigués.
Il a choisi des freins 4 pistons car il avait eu une occase en or pour lui et était très satisfait du résultat.

Le premier avantage de ces freins est le prix, très abordable pour des 4 pistons (210€ la paire sans les disques) pour un poids à peine plus élevé que les SLX : 618g pour les Zee pour 590g pour les SLX.
Le deuxième point (même si ce n'est pas moi qui le fait), est la purge plutôt facile sur ce modèle (en huile minérale).

Ensuite sur le terrain, je me suis sentie très à l'aise très rapidement. J'avais un peu peur d'un freinage brusque et fort avec ces 4 pistons mais pas du tout. Je trouve que le freinage est très progressif mais puissant en même temps.
Autre point mais super important pour moi, ces freins ne perdent pas en efficacité lors de longues descentes, et ne durcissent pas (et en se ramollissent pas non plus) . Et pourtant je suis toujours dessus !! Le meilleur test était à Tignes sur les descentes de DH.
Les leviers sont très ergonomiques pour un freinage à 1 doigt (je ne freine que comme ça). Par contre, le réglage de la garde ne se fait qu'avec un clé allen, c'est un peu dommage.
Depuis le montage, Manu n'a toujours pas fait de purge et je n'en ressens toujours pas le besoin, c'est très appréciable.

J'ai mis avec des disques Hope flottant 180mm avant / arrière et des plaquettes organiques Ashima : très bonne association qui me permet d'avoir un freinage efficace, sûr, fiable et silencieux !!

Test longue durée :  freins VTT 4 pistons Shimano Zee M640 (par Véro)
Test longue durée :  freins VTT 4 pistons Shimano Zee M640 (par Véro)Test longue durée :  freins VTT 4 pistons Shimano Zee M640 (par Véro)
Test longue durée :  freins VTT 4 pistons Shimano Zee M640 (par Véro)

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Essai longue durée Matos, #équipement vététiste

Avant, j'avais un sac Evoc Freeride. Il était bien (cf article en lien en bas) et je n'avais pas spécialement envie d'en changer.
Quand j'ai utilisé le sac Prism lors de l'élection, j'ai rapidement apprécié sa légèreté. En effet, il est beaucoup moins lourd que le sac Evoc (mais ces deux sacs ne proposent pas les mêmes choses non plus : ce sont deux produits différents).

J'ai donc décidé de le garder pour toutes mes sorties en VTT, depuis 2 ans.

Il a de nombreux points positifs : 
  - malgré sa sangle fine à la ceinture, il ne bouge pas. J'ai même réussi à coudre un étui pour l'appareil photo (toujours prête à dégainer !!)
  - il permet d'utiliser une vache à eau de 3l (indispensable dès que les beaux jours arrivent), que l'on met dans un emplacement spécial.
  - il a une contenance suffisante pour moi. Je peux mettre, en plus de la vache à eau : mon portable, mon portefeuille, un petit coupe-vent, des barres de céréales, une pochette étanche, et dans la poche sur le dessus les piles de rechange de mon GPS et de la caméra, un paquet de mouchoirs. Je peux aussi mettre ma veste VTT si besoin. Je peux aussi rajouter une pompe et un petit multi-outils si je pars seul (car c'est Manu qui porte le matériel de dépannage). Je mets mes coudières sur les sangles du porte-casque.
  - il est confortable, même chargé.
  - il se lave facilement en machine et résiste au sèche-linge (même si je pense que ce n'est pas recommandé par le fabriquant).
  - il a un poids léger.
  - le prix de vente est plus que raisonnable (donné à 38€ par le magazine).
  - il vieillit très bien : tout est encore OK : fermeture, couleur, pas de déchirure, ni d'usure.

Mais aussi quelques points négatifs :
   - l'accroche du porte-casque au sac n'est pas très sécurisé : en effet, les boucles s'enfilent et ne se clipsent pas, avec le risque que la boucle sorte comme cela m'est déjà arrivé. J'ai donc remplacé les 4 fixations du porte-casque par des clips (pris sur les barrettes de poitrine de sac à dos de chez Décat').
   - il n'a pas de caractéristiques "respirantes" : mais bon j'ai toujours le dos mouillé quand je fait du VTT quelque soit le sac !!

Pour moi c'est un très bon sac VTT, qui ne me quitte plus pour les randos sur une journée. De toute façon, si on part plus longtemps, on passe en mode BUL avec sacoches. Mais ça, c'est une autre histoire...

Sac à dos Prism HYD 10 (dotation Election VTT de l'année 2018) : essai longue durée.
Sac à dos Prism HYD 10 (dotation Election VTT de l'année 2018) : essai longue durée.
Sac à dos Prism HYD 10 (dotation Election VTT de l'année 2018) : essai longue durée.
Sac à dos Prism HYD 10 (dotation Election VTT de l'année 2018) : essai longue durée.
Sac à dos Prism HYD 10 (dotation Election VTT de l'année 2018) : essai longue durée.

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Essai longue durée Matos, #Tige de selle téléscopique

Là on peut dire que c'est un test longue durée, en étant sans pitié avec le matos. Vu notre terrain de jeu, la tige sert un max et l'entretien est très light.
Au début, je me suis dirigé vers ce produit car j'avais des retours positifs de clients suite aux entretiens des bike. C'est du matos qui vieillissait bien, ce qui n'est pas le cas de toute les tds (à l'époque je travaillais comme mécano cycle).
Cette tige était montée à l'époque en première monte sous le nom de certains fabricants de bike. Après quelques recherches j'ai réussi à retrouver le fabriquant d'origine.
Ma première surprise à été le prix correct.
Alors en route pour Véro et moi sur nos bikes en 2017......
Cela marche très bien, sans aucun SAV avec juste une bonne lub sur plongeur (vous avez en lien la manip d'entretien de VTT-a-2).
La cartouche d'air est fermée donc aucun problème de fuite (pas comme KS "berk").
Il n'y a pas de rayure sur le plongeur, peu de jeu latéral, aucun problème de peinture de mécanisme. C'est du matos bien fabriqué avec un poids contenu : que demander de plus à une tige de selle à 150 roros en 2019.
Je viens même d'en reprendre une pour mon Bronson.

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Essai longue durée Matos

Un mot me vient à l'esprit : INDESTRUCTIBLE, une qualité sans faille, du vrai matos pensé pour le baroudeur, très ergonomique, LE TOP DU TOP.
La seule chose qui a cassée en plus de 8 ans, c'est une attache pour le portage du casque. Il faut dire que je suis resté littéralement suspendu à une branche.......en mode bike ascensionnel.
Il a des rangements de partout, très bien compartimenté (outil, lunette, casque, protec, veste, groupe électrogène…..).
La protection dorsale est très efficace : "testé plusieurs fois par votre humble serviteur".
Il a un gros maintien sur le dos, quand tu sautes tu n'as pas l'impression d'avoir un machin qui part dans tous les sens. Il fait bien corps avec le bikeur.
J'ai, par curiosité, regardé un remplaçant car il va avoir presque 9 ans …...je pense reprendre le même.
C'est vraiment un très bon sac de montagne et de pratique engagée.
Il peut aussi très bien servir pour d'autre sports.

 

LES POINTS POSITIFS.

Indestructible, longévité inégalé. Je l'ai depuis le 25 septembre 2011, plus de 8 ans de loyaux services, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on n'est pas tendre du tout avec eux (comme avec le reste de notre matos entre parenthèses).
Très bien compartimenté, répartition des charges bien étudiée, pas de sensation de ballant au roulage, une ceinture abdominale au top (néoprène plus velcro doublé par une sangle réglable clipsée). Tu peux sauter avec et  faire toute sorte d'excentricité avec ton cher bike.
Très confortable, même chargé à bloc, tu n'as pas les bretelles qui te cisaillent les épaules, tu l'oublies facilement, même pour un "big" sac.
La protection dorsale est efficace, "test grandeur nature", même si elle est moins grande que les nouveaux modèles 2020, qui sont, par la même, plus lourd (2kg au lieu de 1,3 kg). Et en plus, les sacs 2020 ne sont pas mieux ventilé et très très cher (240 euros le machin, c'est trop à mon goût).
Plusieurs tailles de sac S/M/L.....


LES POINTS NEGATIFS

Le poids.
Une ventilation light au niveau du dos, mais bon quand tu pédales, tu transpires et dans le canapé tu transpires moins.
Les velcros qui ont perdus de l'efficacité au bout de 9 ans…

Avis de  Véro : je suis tout à fait d'accord avec Manu. J'ai "abandonné" le mien pour une question de poids (et parce qu'avec l'élection du VTT de l'année  Vélovert, j'ai eu un sac Prisme - bientôt un CR sur 2 ans d'utilisation). Mais il est dans un super état (utilisé depuis 2011 aussi), rien n'a cédé sur le mien, et il a un volume de fou pour mettre tout ce que j'ai besoin (protection, veste d'hiver, barres céréales, petit coupe-vent etc) avec une vache à eau de 3l. En plus, il est resté beau même après des lavages dans la machine et même du sèche-linge (on n'est pas tendre, il vous l'a dit Manu).
 

PS (de Manu) je viens de reprendre le même : un FR 20 l à 114 roros en promo (version 2019)"LE TOP".

Descriptif du fabricant :
Le FR TRAIL est un sac à dos pour randonnée d'un jour avec protection dorsale intégrée. Son volume de 20 l et sa forme optimisée qui épouse le corps en font un compagnon de fiabilité absolue lors des randonnées en VTT.

Spécifications

20 l, 1300 g, 27 x 56 x 14 cm.

 

 

Sac EVOC FREERIDE 20 L test/essai de très longue durée.

couleur au top avec le BRONSON 

 

 

P1050042 

P1040905

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #27.5+ 6fattie, #ACTU, #Enduro, #Essai longue durée Matos

Présentation en vidéo de mon nouveau bike, un hardtail en acier pour du trail et de l'enduro, un vélo qui donne la banane, une très bonne surprise à un prix compétitif, du plaisir pur sans trop se ruiner.
Bon visionnage.

Présentation cadre acier trail/enduro Production Privée Shan gt.
Présentation cadre acier trail/enduro Production Privée Shan gt.
Présentation cadre acier trail/enduro Production Privée Shan gt.
Présentation cadre acier trail/enduro Production Privée Shan gt.

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Essai longue durée Matos
Casque Met Roam : essai longue durée / Met Roam Helmet: long-term test
Casque Met Roam : essai longue durée / Met Roam Helmet: long-term test
Casque Met Roam : essai longue durée / Met Roam Helmet: long-term test

Autre cadeau de l'élection du vtt de l'année VELOVERT 2018, c'est un casque MET Roam bleu ciel. Et depuis, il m'accompagne dans toutes mes sorties !! Et Manu a acheté le même (sauf la couleur) en promo au Roc d'Azur.

Casque Met Roam : essai longue durée / Met Roam Helmet: long-term test
Casque Met Roam : essai longue durée / Met Roam Helmet: long-term test
Casque Met Roam : essai longue durée / Met Roam Helmet: long-term test

Le premier rôle d'un casque, c'est de protéger notre tête en cas de choc. Cela devrait donc être le premier critère de choix et c'est le seul qu'on ne peut pas tester en vrai (sans risque ...).
Donc, on va regarder les autres critères.

D'abord, je le trouve très beau (et pour moi, cette couleur est la plus belle de toute la gamme).
En plus, il est très confortable (aucun point dur sur le crane) et les mousses sont très bien placées.
La molette de réglage à l'arrière est très accessible et très progressive, me permettant d'ajuster le casque selon que j'ai ou non un BUF sur la tête.
Il y a une lumière que l'on peut fixer sur l'arrière du casque pour être visible de nuit et qui ne gène pas pour atteindre la molette de réglage.
Il est bien couvrant mais en même temps assez aéré pour ne pas avoir chaud.
Le seul bémol, c'est le réglage de la mentonnière qui a tendance à se dérégler car le système de blocage n'est pas très "bloquant".

Je suis très satisfaite de ce casque qui a l'air comme neuf même au bout de 6 mois (mais j'en prends soin, il ne voyage jamais hors de sa housse !!).

 

Casque Met Roam : essai longue durée / Met Roam Helmet: long-term test
Casque Met Roam : essai longue durée / Met Roam Helmet: long-term test

Bon, résumons,
Points positifs :
   - look
   - réglage facile par la molette de réglage occipital.
   - très confortable par sa forme et ses mousses.
   - très agréable à porter même quand il fait chaud
   - lumière arrière qui se clique sur le réglage arrière sans gêner celui-ci.
   - solidité car au bout de 6 mois d'utilisation, il n' a aucune trace d'éraflure ni de choc.
   - avec un poids de 360g pour une taille M, il est plutôt bien placé.
   - sa forme est tout à fait adaptée à notre pratique entre all-montain et enduro.

Points négatifs :
   - le réglage de la mentonnière qui a tendance à se dérégler
   - le prix un peu cher mais encore une fois c'est aussi le prix de la qualité (et par expérience, on sait que MET ça dure longtemps...).


Donc  9.5/10

Okay, let's summarize,
Good points :
   - great look
   - Easy adjustment by the occipital adjustment knob.
   - very comfortable by its shape and its mosses.
   - very pleasant to wear even when it's hot
   - rear light that clicks on the rear adjustment without hindering it.
   - strength because after 6 months of use, there is no trace of scratching or shock
   - with a weight of 360g for a size M, it is rather well placed.
   - Its shape is perfectly adapted to our practice between All-Montain and Enduro.
Negative points :
  - Chinrest adjustment that tends to go wrong
  - the price a little expensive but again it is also the price of quality (and experience, we know that MET is during a long time ...).


So 9.5 / 10

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Essai longue durée Matos
Short ASSOS H.RALLY CARGO : essai longue durée

Cela fait 6 mois maintenant que j'utilise ce short. Il ne m'a plus quitté depuis l'élection du VTT de l'année VELOVERT 2018 (il faisait partie de la dotation).
Il est temps maintenant de faire le bilan.

Short ASSOS H.RALLY CARGO : essai longue durée
Short ASSOS H.RALLY CARGO : essai longue durée

Dès la première utilisation, quand je l'ai enfilé, je me suis sentie très bien dedans.
Le "coté" stretch de ce short fait qu'il est bien ajusté et en même temps, on ne le sent pas. En plus, il y a des fermetures éclair au niveau des cuisses et de la taille lui permettant de s'adapter à sa morphologie.
Il y a une poche sur la cuisse qui se ferme avec une fermeture éclair (pas de risque de perte). On peut même y mettre une paire de lunettes.

Short ASSOS H.RALLY CARGO : essai longue durée
Short ASSOS H.RALLY CARGO : essai longue durée

En VTT, il est très agréable, il reste en place et s'adapte aux mouvements de pédalage sans qu'il ne gène.
En plus, il ne s'accroche pas à selle quand on passe derrière dans les descentes.
Le tissu est très résistant, car il est toujours intact après ces 6 mois de ride et ce, malgré quelques chutes et passages dans des chemins broussailleux.
Son entretien est très facile et il résiste très bien au lavage. Je n'ai constaté aucune déformation.

Bref, je le trouve super bien.
Tellement bien que j'ai abandonné tous les autres shorts et donc j'ai voulu en racheter un autre.
Et gloups, c'est là qu'arrive quand même le bémol de ce short, son prix de 190€. Mais bon, vu que je l'avais testé, je savais que je n'allais pas être déçu !!


Bilan : note 10/10
   Point positif :
- tissu stretch qui s'adapte à la morphologie
- se fait oublier lors du pédalage et sur les passages derrière la selle
- résistance du tissu à l'utilisation et au lavage
- look sur moi !!!
- une poche avec fermeture éclair
    Point négatif :
- un seul, c'est le prix mais c'est aussi le prix de la qualité !!

 

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #pneu-chambre, #27.5+ 6fattie, #Essai longue durée Matos
TEST comparatif, Pneu MAXXIS High Roller 2- 27.5/2.8 plus+  vs Schwalbe Magic Mary Evolution ADDIX Speedgrip Apex 27,5+

CR de MANU du test Pneu MAXXIS HIGH ROLLER 2 "27.5X2.8". (test du 7 janvier 2017).
et du Schwable Magic Mary Evolution addix speedgrip Apex "27.5x2.8".



 Test du Maxxis en 2017.(article complet en lien a la fin de l'article).
Le MONT VENTOUX. : de la route en montée, un peu de piste et du cassant en descente, pierrier à gogo, dévers, pierres biens glissantes à la fin, et cerise sur le gâteau DE LA NEIGE .
montage facile en tubeless.
Gomme dure 60pa.
850 gr de gonflage.
920 gr en EXO 60 tpi et 69 mm de largeur
.

Test du Schwable en 2018.
Tour du lac du Castillon (47 km 1250 D+) de l'engagé, de la caillasse, dalle, boue (il a plu la veille) tout pour un bon test.
Montage facile en tubeless.
Gomme dure (speedgrip Apex).gr de gonflage.
850 g au gonflage.
1050 g en Snakeking 67 tpi 68mm de largeur.


 

Après 1 an d'utilisation intense du Maxxis Hight Roller 2 (spéciales enduro, trail, DH...), je ne donnerais plus 10 sur 10 au Maxxis, cela reste quand même un des meilleurs pneus du marché en pneu avant.
Les 2 pneus sont des bêtes en tenue latérale, un freinage irréprochable, avec un léger cran en dessous pour le Maxxis. Au niveau directionnel, le Schwable passe devant car il est beaucoup plus précis en montée technique et surtout en descente où le Maxxis passe bien mais a tendance à prendre sa trace sans que le pilote puisse le brusquer, "un pneu de bucheron" j'Adore !!!! Il  reste aussi plus dur en direction sur single technique : il faut bien tirer sur le cintre avec le Maxxis ce qui n'est pas le cas avec le Schwable qui est beaucoup plus doux, moins exigeant, cela se ressent sur de la longue rando.
Le Schwable fait des merveilles dans les ornières: il suit bien l'ornière ou, au besoin, sort latéralement le bike avec brio. L'explication est simple, le Schwable a une section ronde et non bien aplatie sur la bande de roulement comme le Maxxis ce qui change le comportement en direction et ornière. Le Maxxis est un cran en dessous dans la boue et les pierriers.
Alors tu vas me dire : mais avec ses gros crampons le Magic est plus dur à tirer que le Maxxis, oui mais "légèrement".
Une très bonne surprise ce Schwable, un très très bon pneu.
Cela reste 2 très bons pneus avant, un très bon achat.
Reste de légers défauts au Maxxis mais rien qui peut gacher un ride engagé.


Ils ont une très bonne qualité tous les 2 et ils ne décrochent pas sans prévenir.
Cela change de certains pneus catastrophes.....


10/10 pour le Schwable Magic Mary.
9/10 pour le Maxxis Higth Roller.
BON RIDE

MANU
 
article complet en lien.

TEST comparatif, Pneu MAXXIS High Roller 2- 27.5/2.8 plus+  vs Schwalbe Magic Mary Evolution ADDIX Speedgrip Apex 27,5+
TEST comparatif, Pneu MAXXIS High Roller 2- 27.5/2.8 plus+  vs Schwalbe Magic Mary Evolution ADDIX Speedgrip Apex 27,5+
TEST comparatif, Pneu MAXXIS High Roller 2- 27.5/2.8 plus+  vs Schwalbe Magic Mary Evolution ADDIX Speedgrip Apex 27,5+
TEST comparatif, Pneu MAXXIS High Roller 2- 27.5/2.8 plus+  vs Schwalbe Magic Mary Evolution ADDIX Speedgrip Apex 27,5+

Voir les commentaires

1 2 3 > >>

BOX LIKE

  

 

 youtube.com VTT A 2

 

 

 

 

NOMBRE DE VISITEURS

compteur internet

Articles récents

NOUVELLE CATEGORIES

TUTO MECANIQUE/
 


 

 

 

 


 

 

Hébergé par Overblog