VTT a 2

VTT a 2

PASSIONNEMENT VTT ................ 27.5 + 6 FATTIE et FAT BIKE

Articles avec #27.5+ 6fattie catégorie

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Essai longue durée Matos, #Matos, #27.5+ 6fattie

Allez, on va parler de la bête : le Santa Cruz Bronson 2019.
Le modèle 2020 ne change pas, juste la cosmétique…
J'ai flashé longtemps sur le 5010, un sacré bike polyvalent et fun, Véro se régale avec.
Après avoir hésité un moment, j'ai pris un Santa Bronson C complet, neuf à un super prix et une garantie à vie pour le cadre.
Je voulais un 27.5+ absolument.
Le retour essai sur internet m'a bien branché pour ce bike.


DESCRIPTION MATOS.
Je l'ai remis à ma sauce, en virant rapidement la Fox (suspension trop chargée en hydraulique, un feeling que je n'aime pas). La Rock Shox Yari en 180mm que j'avais sur mon Shant GT, avec ma petite prépa (tokens, lub...) me va comme un gant : un 30% de sag au lieu du 25% préconisé en 160mm et je retrouve une bonne assiette et surtout une très bonne sensibilité par petits chocs et très progressive.
J'ai viré le poste de pilotage car le cintre Race Face en 35mm est trop rigide à mon goût. Je suis repassé en Spank 31.8 et largueur de 800. J'ai mis du 4 pistons HOPE pour arrêter le lardon "je parle de moi", une tige de selle télescopique Brand X ( 150 mm de débattement) que j'affectionne (pas cher et marche très bien) et  une selle SMP trek "méga confort" au vu des dénivelés et des kilométrages qui s'allongent.
J'ai gardé le 12 vitesses SRAM qui marche au top avec un plateau ovale de 26 Absolute Black (Véro en parle très bien dans un article test).
Et bien sûr, il y a les jantes offertes par ma rideuse, des DUKE MARY JACK carbone 27.5+ (article test en lien).
Pour finir, je roule avec des pneus schwalbe magic mary et Nobby nic (article test en lien).


PRISE EN MAIN.
Pour le réglage de la suspension, tu as toutes les préco de gonflage amorto sur le site de Santa mais même mal réglée, la cinématique arrière marche bien, c'est impressionnant…
Les premiers tours de roues se passent sur un terrain très technique : montées impossibles, techniques et longues, des descentes défoncées, techniques à souhait, passage de troncs couchés, de marches hautes, et surtout quelques petits gaps, pif paf ... et un final avec la banane, et pas cramé pour ce petit 31 km et 900 de D+.
Les autres essais se font en moyenne montagne, sur du parcours noir entre autres, avec de longues montées, du dénivelé et du kilométrage, sur 2 jours de bike de suite aussi pour voir s'il va me cramer pour de bon, l'animal.
Après 4 mois d'excentricités LOL, des gamelles et surtout du kilométrage en montagne, c'est sûr, ce bike est bien dans l'esprit de Santacruz :  du BIKE FUN tout en étant performant.
C'est un bike très facile à prendre en main, pas besoin d'un temps d'adaptation, d'un bagage de fou en technique et physique à mon avis, avec cerise sur le gâteau un gros confort. C'est un peu le contraire qui est dit dans les 2 tests qui sont en lien.
Après, sur le reste des 2 tests, je suis tout à fait d'accord : FUN, MEGA FUN, le moindre petit talus, trou, marche, pif paf, tu en profites pour jouer avec. Ce dont j'avais peur, c'était de me cramer dans les longues randos exigeantes, car son programme reste l'enduro, et en plus, j'ai un montage en 180mm devant pour tout avaler.
Ma peur s'est vite dissipée, c'est un bike qui prend soin de son pilote, qui ne le massacre pas, à l'inverse de mon ancien Stump Specialized.
En plus, surtout il faut oublier de bloquer ton amorto sur de grosses et longues montées car ça pompe très peu, un vrai régal. De tout façon, il n'y a pas de blocage d'amorto, il ne faut pas le chercher LOL. La montée du  Ventoux par DFCI a été une belle balade et pas un calvaire, et la descente enduro face sud un festival.

Il reste très tolérant malgré sa grande rigidité et son train roulant en carbone, le format 27.5+ fait des merveilles pour distiller du confort et tolérance.

La suspension VPP est une véritable tuerie, légèrement ferme au début de course, ce qui annule une grosse partie du pompage tout en restant sensible sur petits chocs, et avec, en plus, le confort des gros boudins sur petits chocs, du pur bonheur. En plus, elle est très progressive, tu ne te retrouves pas en fin de course au premier gros choc. On voit que Santa prépare un minimum ses amorto (spacer, ratio…). Ce bike distille à merveille le plaisir du pilotage pur.
De plus, en descente, dès que tu lâches les freins, il part comme une balle. C'est un vrai petit nerveux, ce bike, un régal dans les petits coups de cul : tu lâches les freins et ça remonte comme qui rigole.
J'avais déjà eu beaucoup de plaisir au pilotage sur le PRODUCTION PRIVEE en semi, mais là c'est le top.
Avec ma taille 1.76 m, c'est, pour moi, toujours délicat de choisir la taille du bike car je suis entre M et L : M, je déleste en montée et L, je suis moins fun en descente et épingles.
Là, j'ai pris un M et j'ai été très surpris des capacités en montée. Je ne déleste que très peu, un vrai régal avec une suspension au top et une motricité de fou.
En descente, tu passes plein pot dans le défoncé, les pierriers. Tu rigoles et tu carbures dans les épingles. Tu sautes partout et tu rentres de rando avec une banane de fou.
C'est un cocktail ente rigidité extrême, filtration des vibrations par le carbone HM, une suspension très aboutie, le choix d'un très bon amorto, ET SURTOUT UNE TRES BONNE GEOMETRIE. C'est un bike bien conçu. On voit que les mecs se sont posés devant leurs ordi pour le concevoir et ensuite ils sont allés rouler avec…. En plus, il a une belle gueule, pour rien gâcher avec une finition à tomber : bah ouais du Santacruz quoi !!
Ce test au final, n'est que mon ressenti. Tu as en lien quelques tests qui diffèrent de mon avis, mais dans l'ensemble ça reste du gros positif.

LES +
Un bike très fun.
Tolérant.
Très polyvalent, rando sportive, trail engagé, enduro.
Un merveilleux compagnon de montagne.
Je le trouve beau.
Cinématique très abouti, avec un amorto qui marche très bien.
Pas de parasitage au freinage avec la suspension arrière.
Très belle finition.
Les prix chez Santa commencent à être bien placés (la concurrence a intérêt à bien s'accrocher).


LES -
UNE PEINTURE TRES fragile : j'ai été obligé de tout protéger, et en plus elle se tache, ce qui est inadmissible à ce prix.
C'est un ramasse-boue et petits cailloux au niveau de la biellette basse VPP.
Le passage du pneu en 2.8 au niveau du triangle arrière est limite donc gare à la boue, car la roue peut bloquer : mon prochain pneu arrière un 2.6. 
Son plus gros défaut : UN MEGA POUSSE AU CRIME donc gare aux gamelles car tu pousses fort avec, donc attention de ne pas faire chauffer ta carte VITALE.
Les limites du bike : LE PILOTE…….

 

Test/essai longue durée Santa Cruz Bronson 2019/2020.
Test/essai longue durée Santa Cruz Bronson 2019/2020.
Test/essai longue durée Santa Cruz Bronson 2019/2020.
Test/essai longue durée Santa Cruz Bronson 2019/2020.

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #27.5+ 6fattie

Cela fait plus d'un an que je roule avec le Santa Cruz, et j'ai déjà changé pas mal d'équipements par rapport au montage qu'on avait fait à réception du kit cadre.
Donc voilà le Santa Cruz prêt à rouler le week-end prochain.

Cadre : 5010 CC modèle 2019 taille M
Amortisseur : Fox DPX2 Float Performance Factory (d'origine) 130 mm.
  Je ne saurais pas dire si l'efficacité de la suspension est liée à l'amortisseur ou à la géométrie du bike, mais l'ensemble est très efficace : très peu de pompage en montée, et il répond bien sur petits et gros chocs, sans avoir besoin de modifier les réglages (ni bloquer l'amortisseur, ce que je ne fais jamais).
Fourche : Pike Ultimate Rockshox Boost 29" 140 mm
  A tester à la prochaine sortie car je n'ai pas encore été roulé avec. Cela fera donc l'objet d'un prochain article.
Roues : carbone Duke Mary Jack Hope Pro 4 (montées par JPracingbike 1 en Vendée) en 27.5+.
 J'ai gagné 165g à l'avant et 320g à l'arrière même si ce n'est pas le plus important pour moi. 
Lors de la première sortie avec ces roues, j'ai ressenti immédiatement une sensation de légèreté et de facilité de pédalage sur les premiers mètres en montée sur chemin. J'ai également ressenti un meilleur rendement dans les montées techniques. J'ai également perçu une meilleure maniabilité (le moindre mouvement de cintre fait tourner la roue). 
En descente, c'est impressionnant, dès que tu lâches les freins, le VTT part aussitôt. 
Par contre, j'ai eu l'impression de ressentir plus les petits chocs dans le cintre
Toutes ces impressions se sont confirmées par la suite. 
Je pense que ces jantes ont mis en évidence les limites de la fourche Rock Shox Révélation (d'où le changement).
Pneus : à l'avant High Roller II 2.80 (gonflage 0.750 bar) et à l'arrière Nobby Nic en 2.80 (gonflage 0.85 bar)
 Cela fait quelques années que j'ai cette monte et je me sens super à l'aise avec : bonne accroche, bon rendement, pas de sensation de ballon même sur route. Je suis en totale confiance, sur nos terrains de prédilection (terre, rocailles, plutôt sec …).
Cintre carbone 760 mm avec poignées silicones : j'aime bien les cintres larges, je me sens à l'aise avec.
 Assez, rapidement, j'ai mis des poignées silicones, suite à une inflammation d'un tendon du coude caractéristique des métiers avec vibrations, dixit mon kiné, qui m'a conseillé le silicone pour les filtrer. Je n'avais jamais eu cette douleur avant, donc je pense que c'est lié au carbone du VTT et comme depuis,  je n'ai plus rien eu, les poignées silicones semblent donc efficaces.
Freins : Shimano Zee M640 4 pistons, avec disques flottants Hope en 180 : le top !!
 Pour moi, c'est la priorité : avoir confiance en mes freins en toute circonstance. Et là je suis comblée : bon freinage, progressif, puissant, sans dégradation de freinage sur de longues descentes.
Transmission : cassette Sunrace 11 vitesses  11-50 ( avec étagement à la fin 42-
50) associée avec un mono-plateau ovale Absolute black 26 dents.
 Cette association est très bien adaptée à mon pédalage sur nos sorties. Cela me permet de rester un maximum sur le vélo pendant les montées longues en ayant une grande plage de possibilité selon le dénivelé. Et le plateau ovale permet d'avoir un pédalage plus régulier dans les montées facilitant celles-ci surtout quand c'est technique.
Le prochain changement sur ce VTT sera sans doute un passage aux 12 vitesses ...
Tige de selle télescopique Brand X Ascend 150mm : un accessoire qui est loin de l'être !! Elle marche super bien, peut se bloquer à n'importe quelle hauteur, ne nécessite que peu d'entretien. 
Pédalier Sram GX 11 vitesses avec pédales plates free-ride Btwin.

Cela fait un super engin qui roule super bien en montée roulante ou technique et très plaisant en descente. Il a un comportement très sain, sans pompage, avec un boitier de pédalier assez haut permettant des franchissements sans taper les pédales. Il correspond parfaitement à notre utilisation.
Je pense que je vais rouler avec pendant un bon moment !!
En plus, avec toutes les modifications, je trouve qu'il a un look d'enfer ...

Bilan de mon VTT Santa Cruz 5010 CC 2019
Bilan de mon VTT Santa Cruz 5010 CC 2019
Bilan de mon VTT Santa Cruz 5010 CC 2019
Bilan de mon VTT Santa Cruz 5010 CC 2019

J'ai mis en lien en-dessous, les articles que j'ai fait précédemment sur le VTT et ces différents composants pour plus de détails.

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #27.5+ 6fattie, #Matos, #pneu-chambre

LE BLABLA DU FABRICANT.

Jeu de 2 bandes de mousse anti-pincement Huck Norris pour pneus VTT tubeless pour jantes de 21 à 45 mm. (3 tailles disponibles). La taille L est compatible 27.5+

Déjà adoptée par de nombreux pilotes renommés, Huck Norris est une toute nouvelle solution constituée par une bande circulaire en mousse à haute densité mais ultra-légère (brevetée), à recouper selon le format de votre roue (29, 27.5 / 27.5+ ou 26 pouces) et qui s'insère à l’intérieur du pneu tubeless.

Détails :
 
  • Plus de crevaisons par pincement en tubeless
  • Plus de jante explosée sous les impacts
  • Plus de galère avec le montage tubeless
  • Ne nécessite aucune modification sur la jante ou de colle
  • Plus besoin d’un compresseur pour un montage tubeless
  • Plus besoin de surgonfler pour ne pas pincer
  • Plus besoin de mettre des pneus de DH sur un enduro

    LE TEST VTT-a-2 :  choix / montage / test /impression (Le Blabla de Manu)

     
  • CHOIX:
    A l'arrivée de mes jantes carbone DUCK, j'ai décidé de protéger le cercle arrière, surtout quand je vois la tête de ma jante Specialized reverse 27.5+ (qui, entre parenthèses, est une grosse daube) montée sur le Production Privée. Le dernier plat date des DH à Tignes .
    Je recherchais aussi un produit avec un prix contenu….Je trouve ça déjà cher pour ce que c'est, mais quand je vois les prix des autres produits de mousse anti pincement, j'hallucine.
    J'ai voulu aussi un produit light, sinon tu te retrouves avec un Panzer, c'est dommage avec des jantes carbones.
    J'ai regardé aussi la facilité de montage et une absorption moindre du préventif, car plus tu mets de mousse, plus ça pompe, plus c'est lourd, avec plus d'inertie… Ce système existe depuis des lustres. J'ai pu monté des mousses tubes sur des bikes de location. C'est une merde sans nom à monter et à démonter. Tu abimes la tringle kevlar des pneus tubeless car tu finis par mettre du démonte pneu tellement c'est hard à la monte.
    Et vu le prix des pneus enduro, tu préfères garder ton pneu, enfin pour moi c'est une priorité car je ne suis pas pote avec un fabricant de pneu.


    MONTAGE:
    Le montage est aisé. Il faut juste bien la couper à la bonne longueur, veiller à laisser la mousse bien à plat  et remonter la tringle : très facile à monter à la main.
    La mousse facilite le clipsage du pneu au gonflage. Il faut remettre du préventif dans le pneu par la valve (rajouter 20 % pour l'absorption de la mousse).
    Pour ma part, je ne change pas la pression du pneu, et comme je disais, j'ai mis une mousse seulement sur la roue arrière Je ne vois pas l'intérêt à l'avant.
    Après, le blabla du fabriquant me fait rire : perso, je ne me passerais pas de mettre un pneu renforcé pour de l'enduro. Si tu roules comme bucheron, tu continueras à faire des plats est des impacts : " il faut rouler propre poulet" enfin j'essaie LOL.

    TEST:
    Sur les premiers tours de roues, on ne sent pas d'inertie sur la roue arrière.
    C'est super important pour moi avec mes jantes carbone sinon je ne vois pas l'intérêt d'avoir du carbone.
    Je suis évidement parti sur un terrain cassant, sans être tendre avec le matos : pas de pincement, pas de coup de butoir sur le cercle arrière, pas de marque de pincement.  Pour l'instant, le matos joue son rôle.
    Alors j'arrête de suite les amateurs de roulage en mode crevaison : je ne roule jamais avec un pneu crevé même en mousse. Je respecte mon matos, il y a des mèches, des chambres….enfin des solutions pour garder ton bike en état.
Test - Mousses anti-crevaison Huck Norris.

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #27.5+ 6fattie, #news vtt-matos neuf

Avant l'achat pour moi, j'ai fait un essai avec la paire de VERO.
Bon, j'avais quand même un a priori sur cette monte sur le shant GT semi rigide : le coté rigide des jantes carbone n'allait-il pas rendre encore plus rigide le bike et moins tolérant en descente sur les trajectoires.
Ce n'était pas aussi donner de la confiture au cochon, enfin en pilotage ? …. LOL.

Bon, c'est parti pour un essai grandeur nature dans le Vercors.
Petite mise en jambe en montée sur route, ça pédale très bien, ça bombarde, même avec mon bike monté en lourd pour du D-. Mais bon, je m'y attendais.
De la caillasse arrive en montée, et c'est sympa, très sympa : très véloce en passage avec franchissement et ça reste confortable.  Je n'ai pas les vertèbres qui crient, surement les gros gommards jouent un grand rôle.
Je me suis fait un festival en montée technique : du raide, des marches, des racines, du sable...., à m'en faire péter le cœur tellement c'était grisant. C'était du pur bonheur, ça transfigure le comportement du bike, il est aussi super léger en direction qui le rend très maniable avec une précision démoniaque, une sensation agréable de légèreté, tolérant sur des choix perso de trajectoire.
Ce coté tolérant m'a surpris pour du carbone.
Bon, assez rigolé, on bascule dans la descente technique avec du caillou, du virage relevé, des ornières : enfin une descente sympa….
Je suis descendu sans retenue….ça va chier avec VERO si je lui abime ses jantes.
Je suis très surpris, elles sont extrèmement véloces dès que tu lâches les freins. Cela part comme une balle, ça rend le bike nerveux, "très chouette".
Il est hyper maniable, tu changes de trajectoire comme qui rigole, tu joues avec le bike, tu prends les trajectoires les plus merdiques, les plus ludiques pour voir comment le bike réagit.

ET ALORS CE QUI m'intéresse le plus : confort et tolérance
Le vélo reste très confortable, et surtout très tolérant, vu comment j'ai brusqué "les filles", elles m'auraient vite remises en place ou plutôt à terre.
Je pense que le choix 27.5+ donne un smooth au train roulant, mais franchement c'est un très bon produit très nerveux et ludique par sa maniabilité.
Le seul défaut, c'est d'avoir peur de la casse d'un cercle en carbone, c'est pour ça que j'ai pris les cercles renforcés enduro et le montage d'une mousse anti-pincement sur la roue arrière pour préserver les bords de jante.

Test jante DUKE MARY JACK 27.5+ de JP RACING BIKE 1 .
Test jante DUKE MARY JACK 27.5+ de JP RACING BIKE 1 .

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #27.5+ 6fattie

Plus de détails bientôt sur ce Santa…….

Le new BIKE de Manu.....

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #27.5+ 6fattie
Verdict- Essai/test Production Privée Shan Gt 27.5+/29, Endurigide.

Pourquoi passer d'un tout-suspendu à un semi rigide ????
Pour vouloir un bike marrant à piloter, ludique, brut de pomme, pour taper du technique avec un engin qui grimpe bien…….Bref, le vélo parfait introuvable….confortable et qui me fasse un café, qui chante la polka !!
Enfin, ce bike m'a plu par sa belle gueule, c'est important , non?
Car les bikes en tube de chauffagiste acier mal dégrossi, avec des peintures foireuses, ce n'était pas mon kif.
Ce bike a de bons retours sur le net : géométrie, pilotage etc.
J'ai aussi aimé la philosophie des concepteurs, des mecs qui roulent , français en plus, ça ne gâche rien.
Sur le retour par les concepteurs du coté confortable de l'engin par l'acier, j'étais OK, mais l'apport de confort par le "wok maison" me laissait un tantinet dubitatif.

Allez, après mon petit montage maison, roulez jeunesse, avec mon bike, sur notre terrain de test " Château de Berne".
Pour info, le cadre m'a couté 700 roros,  le reste du matos vient du Stump, c'est donc un bike qui reste pour moi un très bon compromis qualité/prix.

Je donne les premiers coups de pédales sur du bitume ("beurk") pour rejoindre de la bonne terre et caillasse.
Le premier très bon point est qu'il roule très bien ce bike avec un bon rendement, même un très bon rendement. Pourtant le kiki n'est pas léger, mais il ne faut pas se tromper sur le programme, c'est pour faire de l'engagé, pas pour aller aux champignons avec.
On commence le technique en montée.  Waouh ça grimpe, un vrai chamois. J'ai pourtant pris un bike court, M pour mon 1m76. Je préfère avoir un bike ludique plutôt que trop stable en descente. Les concepteurs préconisaient un L mais il ne déleste pas du tout de l'avant en montée raide, même en M.
Et très très grosse surprise il est super CONFORTABLE !!!! .
Impressionnant, ça augure de très bons rides en montagne, avec confort+ rendement.

Après, j'ai fait de longues randos avec du dénivelé, du technique donc c'est un bike que j'ai bien testé.

LE TEST ULTIME.
Après un séjour de 2 jours en Val de Durance au total 2600 D+ et 86 km avec des montée en singles, des coups de cul de folie, du très bon technique : c'est le top.

Tout d'abord, je ne regrette pas du tout mon achat, loin de là, je suis même conquis par ce bike.
Ce qui m'étonne beaucoup c'est son coté peu fatiguant, et oui mon semi est moins fatiguant que mon stump 6 fattie. Tu peux bouffer du dénivelé et du technique….
Il y a eu aussi un changement de fourche, car c'est une FOX 34 qui était sur le stump (je me passe de tout commentaire). Je suis passé sur Rock Shox Yari rc 180 mm, avec 30% de sag et 2 tokens : une arme de guerre en descente. En plus, avec les 30 % de sag et son déport de 51 mm, il a pris plus d'empattement ce qui garantit des franchissements en montée très raide au top.
Et surtout qu'on arrête de me faire CH.…. avec le coté 27.5+ pour les débutants et pour les mecs qui ne sont pas bon en technique. Il n'y a qu'à lire les tests 2018 et 2019 de Big Bike : le 27.5+ ce n'est pas pour les truffes.

Donc c'est un bike méga ludique, très confort, qui n'épuise pas son rideur, très sain, stable en descente avec un arrière qui ne se barre pas sur le moindre caillou. Que dire de plus…..original, ça c'est sûr.
Voilà un bon bike montagnard, pour se mettre la banane.

Le point négatif, c'est son poids et ça reste le confort d'un semi.

Après de loyaux services depuis le 21 janvier 2019, je vais changer de VTT.  Je garderais un très bon souvenir de ce bike.

Bon ride à tous

Manu

 

Verdict- Essai/test Production Privée Shan Gt 27.5+/29, Endurigide.

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #pneu-chambre, #27.5+ 6fattie

Pour le changement de mon Schwalbe Nobby nic en 27.5x3.00 en fin de vie, je décide de prendre un Maxxis Recon+ en 2.80 malgré des avis négatifs sur l'ancienne mouture des Recon. Mais bon, apparemment, ils ont remédié à la fragilité du pneu et l'adhérence de Maxxis reste une valeur sure.
Le montage en tubeless est très facile : un bon point.

Premier essai sur piste sur longue montée ... un vrai tracteur. Même le fat avec ces Maxxis en 4.8 a plus de rendement.  Waouh….heureusement que je l'ai acheté en promo !!  Bon ne soyons pas trop négatif et je continue en tout terrain et descente. Il a une bonne motricité, un bon freinage mais des relances mollassonnes. C'est impressionnant comme un pneu peut influencer le comportement d'un bike, surtout en 27.5+ en basse pression. Je suis très déçu et je pense qu'en électrique ça doit te bouffer de la batterie à fond, surtout quand tu vois comment tu rames en méca " un veau".

Test usure à voir….
Je viens de rider en DH à Tignes sur une petite descente bleue, petit pierrier, rien d'extraordinaire, et paf déchirure de 2 cm sur la bande de roulement????? Après vérif sur le terrain, je n'ai pas vu de ce qui a pu le déchirer. Franchement, une grosse merde chère, et d'une fragilité incroyable, pour moi, c'est un pneu à ne pas acheter. 
Je repars donc sur du "testé et approuvé", du Schawlbe.
Allons, soyons bon prince , je le note 2 sur 10 et franchement j'aurais mis 0.
Rendement:  2 sur 10
Grip :         8 sur 10
Résistance:    0 sur 10
Je viens de remonter un Schawlbe Nobby Nic en 2.8 pour finir mon ride à Tignes. C'est le jour et la nuit en comportement (le top) et surtout au niveau résistance vu ce qu'on leur a déjà mis "dans" nos pneus. On ne peut pas dire qu'on soit tendre et les schawlbe ne bronchent pas...
Je vous rassure, on use nos pneus jusqu'au bout, on n'a pas de sponsor.

Test /essai -Pneu Maxxis Rekon+ EXO Protection - Dual 62a/60a - Tubeless Ready VS Schwalbe Nobby Nic

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #27.5+ 6fattie
Nouvelles roues DUKE Mary Jack 27.5+ carbone pour mon Santa Cruz 5010 CC...

Ayant été bluffé par le Santa Cruz 5010CC (et mes performances à son guidon !!) - je vais, d'ailleurs, faire très bientôt un CR complet au bout de 6 mois d'utilisation-, Manu m'a convaincu de l'upgrader avec une des composantes essentielles du VTT, les roues.

Après avoir fait le tour des possibilités sur internet, il a décidé de faire des roues à la carte, afin d'avoir tout ce qu'il voulait et notamment les moyeux Hope (à l'avant et à l'arrière). Je le rejoins sur ce point car c'est ce que j'ai depuis un bon moment et je n'ai jamais été déçu, que ce soit au niveau du fonctionnement comme de la longévité.

Pour le reste, je lui ai fait confiance et il a choisi les roues en carbone avec le montage suivant fait par Jpracingbike1 (en Vendée).
 

Nouvelles roues DUKE Mary Jack 27.5+ carbone pour mon Santa Cruz 5010 CC...

On les a reçu et elles sont magnifiques !!! (si, si c'est important). 
Le montage a l'air très bien fait (et il y a même un certificat de montage avec 4 rayons de rechanges)
Je les ai également pesé (avant / arrière).

 

Nouvelles roues DUKE Mary Jack 27.5+ carbone pour mon Santa Cruz 5010 CC...Nouvelles roues DUKE Mary Jack 27.5+ carbone pour mon Santa Cruz 5010 CC...

Il n'y a plus qu'à les monter et voir ce qu'elles ont "dans le ventre". 

Manu n'aura qu'à bien se tenir, je sens que je vais le laisser sur place !!!!

Nouvelles roues DUKE Mary Jack 27.5+ carbone pour mon Santa Cruz 5010 CC...
Nouvelles roues DUKE Mary Jack 27.5+ carbone pour mon Santa Cruz 5010 CC...Nouvelles roues DUKE Mary Jack 27.5+ carbone pour mon Santa Cruz 5010 CC...
Nouvelles roues DUKE Mary Jack 27.5+ carbone pour mon Santa Cruz 5010 CC...Nouvelles roues DUKE Mary Jack 27.5+ carbone pour mon Santa Cruz 5010 CC...Nouvelles roues DUKE Mary Jack 27.5+ carbone pour mon Santa Cruz 5010 CC...

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #27.5+ 6fattie, #ACTU, #Enduro, #Essai longue durée Matos

Présentation en vidéo de mon nouveau bike, un hardtail en acier pour du trail et de l'enduro, un vélo qui donne la banane, une très bonne surprise à un prix compétitif, du plaisir pur sans trop se ruiner.
Bon visionnage.

Présentation cadre acier trail/enduro Production Privée Shan gt.
Présentation cadre acier trail/enduro Production Privée Shan gt.
Présentation cadre acier trail/enduro Production Privée Shan gt.
Présentation cadre acier trail/enduro Production Privée Shan gt.

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #27.5+ 6fattie, #FAT BIKE, #Rando Alpes de Haute Provence

Cette fois-ci, on se laisse guider par Vincent qui nous a concocté une belle sortie dans les Terres Noires au départ de Draix. 
Dans un premier temps, on suit le balisage de la traversée Alpes-Provence en commençant dès le départ par une montée très raide,  qui nous offre aussi les premiers paysages si typiques des Terres Noires sous un ciel sans nuage.
On chemine par des singles et un lit de rivière avec des plaques de glace et on atteint ce terrain si particulier qu'on ride en montée et descente.

Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)

On rejoint une piste. De là c'est l'inconnu pour nous.
Cette piste nous amène à une descente en single pour rejoindre les fameuses et célèbres crêtes des Terres Noires. Cela mérite quelques arrêts photos !!
On se lance sur un premier tronçon, mais ensuite, je m'aperçois que j'ai oublié de débrancher mon cerveau à l'entrée de ce single (qui est juste un dévers parfois d'ailleurs !!). Il n'y a rien à faire, ça ne passe pas !! C'est très impressionnant et juste magnifique, même à pieds. 

 

Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)

On poursuit notre périple pour rejoindre le pic de Couard par chemin puis par piste pour une longue ascension. Plus on monte, plus on "croise" des plaques de neiges. Arrivée à la bifurcation sur le chemin complètement enneigé, et après la tenue d'un conseil de guerre à 3, on décide de faire demi-tour et de remettre à plus tard l'ascension de ce pic.

On rebrousse chemin et on rejoint Archail en ridant de nouveau sur une portion de Terres Noires très ludique.

Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)

Au final, on s'est fait une belle sortie de 38km et 1380m de D+ dans le cadre mythique et magnifique des Terres Noires !!
Ce week-end nous a permis également d'observer longuement un groupe de mouflons dans une prairie de Draix !!

Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)
Les Terres Noires avec Vincent au départ de Draix (04) en FAT et 27.5+ (23/02/2019)

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>

BOX LIKE

  

 

 youtube.com VTT A 2

 

 

 

 

NOMBRE DE VISITEURS

compteur internet

Articles récents

NOUVELLE CATEGORIES

TUTO MECANIQUE/
 


 

 

 

 


 

 

Hébergé par Overblog