VTT a 2

VTT a 2

PASSIONNEMENT VTT ................ 27.5 + 6 FATTIE et FAT BIKE

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #pneu-chambre

Après 120 km avec le maxxis ardent 235 (taille réelle 216) en montage arrière, le bilan est positif :
        - un rendement supérieur à l'ignitor 235, légèrement en dessous du larsent tt en 210.
        - une accroche latérale supérieure au larsen tt, en léger retrait par rapport a l'ignitor 235.
        - légèrement moins accrocheur au freinage que l 'ignitor.
        - un bon débourrage dans la boue.
        - une très bonne motricité.

(trés important le sens de montage du pneu,la fléche diriger dans le sens de rotation.)

                                        

C'est un bon pneu d'enduro et de randonnée sportive en montagne (idéal pour les Portes du Soleil par exemple).
Ce pneu, polyvalent sur tout type de terrain, excelle sur le sec, dans la caillasse et sur terrain meuble.
Il ne ventouse pas au sol en montage arrière comme le maxxis high roller 235 super tacky .

Pour ma part, je le trouve sécurisant et sain.
   
 Par contre un défaut : je le trouve glissant sur dalle et caillasse humides.


                                                      


Bilan à 250 km après une rando organisée "LA MAURESQUE" 50 km  avec des parcours bien engagés, un mélange d'enduro et une pointe de freeride.

Le ardent a été mis à rude épreuve.
Les signes de faiblesse de ce pneu sont les flancs fragiles sur de la roche tranchante.
2 coupures  profondes sur les flancs rendent ce pneu inutilisable (risque d'hernie).
Ce pneu est fragile pour la pratique de l'enduro en Provence qui a un terrain avec de la rocaille coupante.


                                                      

Pour le calcul de la taille réelle des pneus, les essais de l'ignitor 235,210 ust, du barracouda 210, 235 MRC et du high roller 235 super tacky se référer à l'article sur les pneus du 31/01/09
.

article suivant sur le piranha mrc 230

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #divers


CADRE : alu 7005 multibutted hydroformed
commentaire : taille S (ou 42) pour 1m67 : je me sens bien dessus !

FOURCHE : fox rl140 (air / huile)
commentaire : mon seul point de comparaison c'est une Rock Shock Tora 318 : c'est donc un vrai bonheur.

AMORTISSEUR : fox r  200 mm
commentaire : marche très bien

DERAILLEUR AVANT : new slx shadow
commentaire : aucun problème de fonctionnement

DERAILLEUR ARRIERE:shimano xt shadow
commentaire : passage des vitesses fluides (et sans bruit)

PEDALIER : shimano fcm 542 22x32x44
commentaire : bien mais dès les premieres sorties, j'ai commencé à "attaquer" des dents
modif : flasque DM3 a la place du plateau de 44 pour éviter de taper

CHAINE : hg53
commentaire : OK

CASSETTE : Shimano hg61 9s 11x34
commentaire : OK

JANTE : mavic new crossride
commentaire : pas de commentaire particulier

P
NEU:continental king sport ts 26x2.20
commentaire : je ne sais pas, je ne les ai pas essayé
modif : av barracuda 210 mrc, ar ignitor 210

FREIN : formula k18 180/160mm
commentaire : très efficace (utilisé seulement avec les 2 disques à 180mm)
modif : disque arrière 180mm

SELLE : lp san marco
commentaire : je n'ai pas essayé car j'ai préféré garder ma selle
modif : selle laser V

TIGE DE SELLE : lp xc comp 6061 31.6x350
commentaire : je n'ai pas essayé car je ne peux pas me passer de ma tige de selle téléscopique
modif:gravity dropper turbo

POTENCE : lp xc pro 6061 3d forged
commentaire : après utilisation, elle est de bonne longueur pour moi.

CINTRE : lp xc pro rizer 2014 db 30x660
commentaire : au départ je l'ai trouvé un peu large mais après quelques sorties j'ai arrêté de "frotter les arbres" (et de me coincer les mains par la même occasion !!). Maintenant, il me va très bien.

POIGNET : lp
commentaire : à la première prise, je les ai trouvé trop fines
modif : Oury lock-on

SHIFTERS : Shimano deore
commentaire : RAS : juste changement pour enlever les indicateurs de vitesse (pour un meilleur positionnement de la manette de la tige de selle télescopique).
modif : shimano slx


               

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Randos organisées

C'est tout à fait par hasard que l'on est tombé sur cette randonnée organisée en apercevant le samedi des panneaux VTT sur le bord de la nationale au niveau d'Eyguians.
Renseignements pris, on décide de faire la rouge donnée à 38km et 1150 m de dénivelé (une noire fait 47 km mais non pas pour cette fois !!) au départ de Lagrand.
                           
Départ le dimanche matin par un grand beau temps à 8h du matin (il fait un peu frisquet ce matin, heureusement les rayons de soleil commencent à passer au dessus des montagnes environnantes).
Une fois n'est pas coutume, on commence la randonnée par une petite descente en single-track à froid (aussi bien muscles que pieds et mains -frisquet je vous dis ce matin !!!).Eh oui Lagrand étant en hauteur, il faut commencer par descendre !!!!.

Par la route nous allons jusqu'au village de St Genis  pour entrer dans les gorges du Riou par des chemins au bord de la falaise, nous offrant de beaux efforts (et quelques portages) mais également des paysages à vous couper le souffle (au sens propre comme au figuré !!).
    

                              

A la sortie de ces gorges, toujours en grimpant, place à une belle piste avec un pourcentage non négligeable. Une bifurcation à droite nous emmène sur un étroit sentier à flanc de montagne avec une vue imprenable.
                            
                               
On arrive enfin en haut (environ  600 m au-dessus de notre point de départ), avec l'espoir d'avoir une descente à la hauteur de ce qu'on vient de monter, (après tous ces efforts ça ne serait que justice !!). Eh bien nos espoirs n'ont pas été déçus, bien au contraire : nous avons eu le droit à une descente par un single-track au milieu des arbustes : une succession de virages serrés sur un sol plutôt caillouteux avec des passages de marches. C'était très technique et ludique à souhait. Même les branches d'arbres qui nous "fouettaient" les bras et les jambes n'ont pas réussi à altérer notre plaisir.

Retour vers Lagrand pour attaquer la deuxième partie de la randonnée par un portage et une montée sur un single track en forêt. La descente se fait également au milieu de la forêt sur un monotrace zigzaguant entre les arbres pour déboucher sur une piste forestière amenant au deuxième ravitaillement et malgré l'heure tardive - on n'est jamais dans les premiers !!- il est très bien fourni.

Pour le retour vers Lagrand, il reste une "magnifique" montée commençant sur route, puis sur piste forestière et enfin chemin, tout ça sous un soleil éclatant sans un brin d'air (elle est très loin la fraîcheur du matin !!) avec déjà plus de 30km dans les jambes (et dire qu'on paie pour s'infliger de telles souffrances!!!). Arrivé en haut, descente en single-track puis direct sur les flancs de montagnes noires typiques du Pays de Buëch.

                                                                                               photo prise par vtt26.com
Encore quelques mètres sur route pour rentrer : à mon compteur 39 km et 4h30 de roulage (mais 6h pour faire la randonnée en comptant les arrêts).
A l'arrivée, je suis assez fatiguée, j'ai eu les crampes les pires (à 1 km de l'arrivée) de toute ma "carrière" de VTTiste mais ça valait le coup car c'était vraiment un super circuit.

Un grand merci aux organisateurs et bénévoles pour le repas à l'arrivée, les ravitos très fournis, Visiblement on n'était qu'une centaine cette année pour la deuxième édition et pourtant elle mérite le détour !!!.

D'ailleurs, pour vous convaincre encore plus, une petite vidéo de notre randonnée.


Ce week-end nous a également permis d'étoffer l'album photo du Pays de Buech

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Rando Pays de Buech

Pour nous échauffer ce samedi 4 avril 2009, un petit parcours de 16.5 km !
             
Ce parcours est un concentré de tout ce qui nous plaît dans le VTT :
                       - des montées physiques sur pistes et petits chemins : encore une fois nous n'avons pas réussi à tout monter sur le VTT. Quelques côtes nous ont obligés à mettre pied à terre.
                       - des descentes techniques qui se sont laissées dompter à une exception près (il faut se laisser une marge de progression !).
                       - un cadre magnifique (mais bon, je pense que vous aurez compris qu'on aime beaucoup cette région).

 

                                            

Et une petite vidéo pour "immortaliser nos exploits"


Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #divers
  Un bilan positif sur le Spicy 316 : 
             * des amortisseurs qui marchent le feu de dieu, et en plus les réglages d'amortisseurs faciles à faire (astuce réglage fourche article du 07/01/2009).
              * un véritable sofa en descente :  c'est même impressionnant les vitesses atteintes avec lui. Il a une faculté à absorber les chocs c'est sidérant, on va jusqu'à chercher les passages les plus durs  pour se faire plaisir à l'inverse de mon ancien VTT. Evidemment tout est relatif avec mon petit niveau.
              * il garde bien sa trajectoire, un très bon comportement dans la caillasse et il a de très bonnes capacités en passage trialisant. On peut  le stopper à l'arrêt en équilibre et repartir aussi sec. On s'habitue très vite à son devant un peu lourd et pataud.
               * il grimpe très fort, a une bonne motricité et un rendement très satisfaisant
C'est un bon VTT polyvalent.

                     

La critique principale est la même que Véro : vive les chocs sur les pédales en montée technique !!
Mais il est clair qu'on ne peut pas tout avoir ! Et lui il a des amortisseurs qui marchent comme jamais, qui lui donnent une grande motricité et une impression d'être littéralement collée au sol : avec en contre-partie un affaissement de la garde au sol dû à l'utilisation d'une partie de son débattement.
Vous me direz pourquoi ne pas l'avoir plus haut perché? Je pense tout simplement pour une question de stabilité et pour éviter d'avoir l'impression de faire du VTT du haut de la "Tour Eiffel".
Il demande à avoir plus de finesse de pilotage en montée pour ensuite mieux "bourriner" dans les descentes.

Je suis content de cet achat, cela n'est vraiment pas évident car la concurrence fait rage dans cette fourchette de prix.

Sur les accessoires j'ai changé leurs poignées de cintre, leur selle ainsi que leur dérailleur arrière SLX qui est pour moi une catastrophe (je l'ai remplacé par son grand frère : le XT).

En conclusion ils ont fait très peu d'impair sur l' équipement du Spicy 316.

Pour le reste des changements voir article
AUTOPSIE DU BIKE SPICY 316

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #divers

CADRE: alu 7005 multibutted
commentaire :
très    BOOOO...  
taille M ;taille du poulet 1m76                                   

FOURCHE : fox 36 van r 160m
commentaire : très bon fonctionnement, facile à régler

AMORTISSEUR : fox float rxv 216mm                                       
commentaire : idem

DERAILLEUR ARRIERE : new SLX shadow  
commentaire : pas terrible, un coté camelote
modifié par son grand frère, le XT shadow : c'est le jour et la nuit

DERAILLEUR AVANT : SLX
commentaire : RAS

PEDALIER : fcm542 22x32x44
commentaire : RAS
modif : retrait du 44, mis en place d'un anti-déraillement DM3

CASSETTE : hg50 9s 11x34           
commentaire : RAS

CHAINE : hg53
commentaire : usure très rapide
modif : sram (en cours d'essai)

JANTE : rims mavic xm321 32t/hubs lp/shimano m525
commentaire : RAS (solide par rapport au mauvais traitement)

PNEU : continental montain king sport ts 26x240
commentaire : je n'ai fait aucun essai avec donc je n'ai pas d'avis.
modif : av barracouda 230 mrc ar ardent 225 (remplacé par un toro 235)
Eh oui c'est ça un bourrin qui bouffe les pneus, ça en change souvent !!

FREIN : formula k18 180/180
commentaire : le top
modif : 200mm pour stopper le poulet

SELLE : lp san marco
commentaire : modèle fakir, il ne manque que les clous. Cela dit, je n'ai pas fait l'essai
modif : wtb pure V

TIGE DE SELLE : lp xccomp6061 31.6x350
commentaire : aucun essai avec, donc je n'ai pas d'avis particulier.
modif : tige de selle télescopique gravity dropper

CINTRE : easton ea50 mid 685mm
commentaire : largeur idéale

POIGNET: lp
commentaire : trop fine, manque de grip ,salissante.
modif : Oury lock-on (le top du top)

POTENCE : lp xr 80 mm
commentaire : RAS (modif potence SB3 en 50 mm rouge anodisé)

SHIFTERS : shimano deore
commentaire : RAS
modif : LX pour pouvoir retirer l'indicateur pour mettre la manette de le tige de selle

                                

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #divers
Cet article fait suite aux articles précédents :
                      - le Zesty 314 en action (essai terrain) du 08/02/2009
                      - le Zesty 314 version 2009 est arrivé du 01/02/2009


Ça fait environ 250km que je roule avec le Zesty et j'en suis toujours très satisfaite. Ses qualités de grimpeur m'étonnent encore et il descend très bien.

Par contre un détail m'a surpris car je ne m'y attendais pas du tout. En effet, au fil de mes randonnées, je me suis aperçue que je "tapais" souvent les pédales au sol et notamment dans le sol rocailleux. Rien de bien grave mais c'est un peu déstabilisant surtout que j'avais l'impression de faire attention aux pierres.

Afin d'en avoir le coeur net (et savoir si ça venait de moi ou du vélo), j'ai comparé la hauteur des pédales position basse par rapport au sol entre mon ancien Décathlon 9.1 (de 100 mm de débattement) et le Zesty 314 (de 140 mm de débattement) .
Sur le Décathlon distance entre le sol et l'axe de la pédale position basse = 16.5 cm
            Zesty                   "                       "                     "                      = 18 cm (donc garde au sol plus haute).

Par contre dès que je fais les mesures en m'asseyant sur le VTT, ça s'inverse :
               - pour le Décathlon on passe à 15.5 cm 
               - pour le Zesty on passe à 13.7 cm donc plus bas ce qui explique cette sensation de cogner avec les pédales beaucoup plus souvent (pour info le SAG du Zesty est réglé à 20%).

Ouf ! Je suis rassuré. Mon pilotage n'est pas remis en question !!
Mais par contre c'est mon pédalier qui va moins aimer (une dent du troisième plateau a déjà pris un choc) et ça implique que je fasse plus attention au terrain (quand c'est possible). 
La conséquence la plus visible pour le moment se situe au niveau de mes pédales : quelques crampons sont déjà attaqués.

Par contre, pour éviter de trop "cogner" avec la grande couronne de pédalier, j'ai mis un flasque DM3 à la place du 3ème plateau (que je n'utilise que très peu en réalité) ce qui lui donne un certain look et en plus ça augmente la garde au sol.
                                                                           
               

En tout cas, ça ne change en rien la très bonne opinion que j'ai de ce VTT. Je me fais toujours extrêmement plaisir à le piloter !!

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Randos organisées
C'était écrit sur notre calendrier : aujourd'hui c'est la randonnée organisée à Tourves. On l'avait déjà faite l'année dernière et on avait beaucoup apprécié.

Mais là on ne se la joue pas "petit joueur" on prend la randonnée la plus longue donnée pour 46km et 1400m de dénivelé (un record personnel pour nous). On est prévenu dès le départ, sur ce parcours, il y a 4 zones de portage : ça promet !!



Après un démarrage en douceur sur des petites routes, on attaque sur la montée du diable visiblement très connue des "locaux" : en fait il s'agit d'une montée tout en cailloux "roulant" qu'on a fait en pédalant en bas pour la finir très rapidement à pied. Ça met en condition dès le départ !!
On quitte le parcours des 35km pour serpenter dans les bois et  redescendre par un très joli single-track = un vrai régal.






Ensuite on découvre que le maître-mot de cette randonnée est "rocaille " décliné sous toutes ses formes : cailloux roulants, rochers en montée et descente, marches en montée -qui se monte ou qui bloque la roue, ça dépend de la hauteur mais aussi de la position dans la randonnée, en effet plus on avance dans le kilométrage, moins elles se montent, bizarre non!! - et en descente, plaques qui par moment sont tellement plates qu'on dirait une route. Voyez par vous même quelques échantillons de terrains.
                              

                   

                                         

Ces chemins nous ont réservés de "beaux" moments de portages mais également des passages de marches VTT très gratifiants (c'est vrai que ça monte bien un Zesty quand même !!). c'était assez "chaud" sur plusieurs secteurs mais c'est quand même très agréable (il faut noter qu'il n'y a eu que très peu de portions de routes).
Seule la dernière montée du parcours était un chemin un peu plus "carrossable" ce qui, au bout de 35km est assez appréciable car la fraicheur n'est plus tout à fait au rendez-vous.
Toutes ces montées nous ont permis d'avoir de superbes points de vue.


Notamment en arrivant à l'Ermitage de St Probace, duquel on aperçoit Tourves et sa vallée.


La descente de l'Ermitage sur un chemin en lacet très caillouteux (avec des pierres qui roulent - "j'aime pas trop bien ça" dixit Jamel dans Astérix et Cléopatre le film), nous ramène en bas.

La fin du parcours (après la dernière montée) nous a amené vers le massif de la Sainte Baume pour une descente en single-track avec une section "cailloux mouillés et sols un peu boueux" : un finale à la hauteur de toute la randonnée.

Au final on a parcouru 51 km (à mon compteur). On a mis 6 h à faire cette randonnée dont 5h sur le VTT. A l'arrivée, on est super content malgré la fatigue (ça tire un peu de partout quand même !!) et mon pied gauche est mouillé : un seul passage à gué pendant lequel j'ai oublié de pédaler ! Et évidemment l'élan n'a pas suffit. Elle est fraiche à cette saison l'eau à Tourves !!

Toujours un grand merci pour les organisateurs et les bénévoles : le balisage était très bien fait (ce qui ne nous a pas empêché de nous tromper de chemin : mais bon quand on va sur un chemin où il y a une croix verte au milieu, c'est vraiment de notre faute !!).

Cette vidéo retrace quelques moments de cette randonnée.

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Randos organisées

Le point d'orgue de ce week-end, c'est la rando organisée ce dimanche 8 mars à St Paul-les-3-Chateauxdans la Drôme. On en profite donc pour partir dès vendredi soir afin de faire une randonnée perso le samedi. En partant, le lieu de cette randonnée n'était pas fixé car j'avais entendu parler au boulot que la neige (encore elle !!) était tombée au nord de Sistéron. Donc j'emmène tous les parcours du Pays de Buech et de la Drôme Provencale. On allait bien arriver à trouver un coin où la neige ne nous empêcherait pas de faire du VTT !

Effectivement, en arrivant à notre lieu de villégiature, on s'aperçoit que la neige est retombée. On peut voir sur la photo ci-dessous, qu'un léger "saupoudrage" a été fait sur les montagnes (cf photo en bas de l'article précédent).
                                 

Donc direction la Drôme Provençale et Ste Jalle (joli village médiéval) pour faire le parcours n°12 rouge (25 km et 800 m de dénivelé).

Après un raté au démarrage (4 km complètement hors parcours dû à un mauvais sens de lecture de carte -eh oui ! c'était moi aux commandes et pour une fois j'ai respecté cette croyance populaire mais inexacte que la femme et une carte ça fait deux !!), on retrouve le début du parcours et on se lance dans la phase de grimpette qui nous offre un magnifique panorama.

En altitude, on retrouve notre vieille copine la neige, mais en couche mince ce qui nous permet quand même de pédaler.

On amorce ensuite la descente qu'on poursuit jusqu'à une route. Sauf qu'en chemin on a perdu le balisage donc on rentre par la route en n'ayant fait qu'un partie du parcours. C'est pas grave, l'essentiel pour nous était de rouler et par la même occasion de prendre des photos pour ouvrir un nouvel album !!


Après cette "belle" rando, et afin de nous donner des forces
pour le lendemain : brochettes faites maison par Manu. Si avec ça on ne fait pas des étincelles demain !!
                                                                          




Revenons à la randonnée des 3 Plateaux
. Manu m'avait dit :"Cette année ça serait bien si on partait un peu plus tôt pour faire les randonnées afin d'être au coeur du peloton au lieu d'être à la fin". C'est vrai qu'en général on part plutôt vers 8h30-9h00 et que le gros de la troupe est déjà devant.

Bref on met le réveil (le portable en l'occurrence, on n'a quand même pas de réveil dans le Vito !!) à 5h50 pour avoir le temps de prendre le petit-dej, ranger le Vito et faire les 55 km que nous sépare de St Paul. Sauf qu'à un moment, je me réveille et je vois le jour. Il est 6h50 !! On est complètement à la bourre. Donc tant pis, on plie tout et on se partage une brioche tout en conduisant (super préparation !!) et on arrive à 8h pour démarrer la randonnée à 8h30 comme d'hab !!

La randonnée de 3 Plateaux, c'est le royaume des single-tracks, un vrai régal.
On a choisi le parcours à 42km - 850m de dénivelé

Le début du parcours passe par la vieille ville (un peu de tourisme bienvenu car on n'est jamais entré dans St Paul).
Le démarrage de la randonnée permet de s'échauffer sur des monotraces sans difficulté (sauf quand je m'arrête sur une toute petite bosse et que je bloque l'élan des 5 personnes derrières. Oups !!).

Ensuite la randonnée est une succession des montées en monotraces ou sur petites routes (ça permet de souffler un peu) et de descentes également en single-tracks. 
Les montées nous ont réservés de beaux efforts et également un peu de "poussette de VTT" (surtout pour moi) et de portage à certains endroits. Manu, très bon dès que les pentes deviennent raides, n'a pas démérité.
Les descentes nous ont également réservés de beaux moments, notamment la première descente technique que nous n'avons malheureusement pas filmé (on le regrette encore). Les singles-tracks au milieu des buis étaient très plaisants à parcourir notamment en prenant de la vitesse. Et il y en avait à revendre !!



Avec un temps magnifique, une température assez douce pour la saison, 2 ravitaillements encore conséquents bien que nous étions plutôt vers la fin du peleton, tout a été réuni pour que cette matinée soit une réussite. Un grand merci à tous les bénévoles !!
 

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Rando Pays de Buech
3 semaines de beau temps, et nous voilà tout impatients de partir en week-end avec notre Vito et nos VTT.

Une destination nous vient de suite à l'esprit : le Pays de Buech, une région située au nord de Sistéron. Ce coin regorge de parcours VTT au coeur de beaux paysages et c'est seulement à 2h30 de chez nous.

Un petit regard sur la météo : samedi = grand beau temps, et dimanche temps couvert. Au vu de la prochaine semaine "pourrie" que nous promet Evelyne Délhiat, on se lance. C'est décidé !!  On part vendredi soir avec en projet, faire une piste noire le samedi au départ de Montjay (parcours n°19 - 36km et 1110m de dénivelé).


En arrivant sur notre lieu de villégiature, on voit un peu de neige sur le bord de la route.
Aaaaaaaaah !! j'aurais peut-être dû mieux me renseigner !!! Pourtant Manu m'avait averti du risque mais j'ai dit " bon allez, ça doit être déjà fondu".

Bref,on verra demain !!



Le lendemain, on a vu les "sommets" du Pays de Buech enneigés. Les chemins des alentours ont de la neige mais qui commence à fondre et ils semblent praticables. Allez, on se lance, on verra bien !!!

Départ à Montjay, tout petit village où il est un peu difficile de se garer. La météo est très bonne : grand ciel bleu, température très douce (on reste en tee-shirt) et on y va.

Départ sur la route, puis un chemin sur la droite, et on commence à monter. Ensuite arrive une montée droite sans virage, avec des portions un peu plus raides et quelques plaques de neige. Entre le terrain lourd (très lourd !!) dû à la neige qui a fondu et la pente, ça devient dur et on pose souvent pied à terre, pour, au final, finir la côte à pied. Arrivé en haut, la neige devient très présente. C'est très joli mais pas facile pour faire du VTT.

 
                    Véro à pied                                                                                       et Manu à pied aussi !!

En bref, ça fait une heure que l'on est parti et on n'a fait que 5 km. A ce rythme, il nous faudra encore 7h pour finir cette randonnée. Donc devant l'incertitude sur l'état du terrain (présence de neige surtout), on décide de faire demi-tour et de filmer notre descente.     

Descente au Pays de Buech - vtt-a-2.overblog.com
       
Tant pis cette randonnée, ça sera pour un autre jour !!!

Pour ne pas s'arrêter là, on tente de faire une autre petite randonnée au départ de l'Epine (une bleue, n°18). Je dis bien "on tente !" car, après une montée sur route, on bifurque sur les chemins, qui, au départ, sont praticables mais ensuite se recouvrent de neige.
Après quelques temps de randonnée pédestre accompagné d'un VTT (une nouvelle discipline que l'on a beaucoup pratiquée aujourd'hui !!!), on fait de nouveau demi-tour, ce qui nous permet de peaufiner notre technique de descente sur neige et on rentre au Vito.


En tout, pour ce jour, 18km dont environ le quart fait à pied, pas mal !!!!

Le lendemain, temps couvert comme prévu mais pluvieux comme "pas prévu". Donc retour à la maison.

Au bilan : de magnifiques paysages car la neige sous le soleil c'est quand même très beau et une petite remise à niveau de descente sur neige : que du positif finalement.                                                    
                    
D'autres photos sur l'album "Pays de Buech"
                                                



Voir les commentaires

BOX LIKE

  

 

 youtube.com VTT A 2

 

 

 

 

NOMBRE DE VISITEURS

compteur internet

Archives

Articles récents

NOUVELLE CATEGORIES


 
 
 
 

 

 

Hébergé par Overblog