VTT a 2

VTT a 2

PASSIONNEMENT VTT ................ 27.5 + 6 FATTIE et FAT BIKE

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Entretien-Réparation
Dévoiler un disque de VTT : rien de plus simple !

Le diagnostic est rapidement fait. Dès qu'il y a un frottement alternatif des plaquettes sur le disque, c'est souvent dû à un disque tordu.

MATOS
Une clé à molette
Un capteur de voile (démonte pneu en plastique) par exemple

                                             
 
Repérer le voile du disque (99% du temps, le disque est tordu vers l'intérieur de la jante, il faudra donc redresser le disque vers l'extérieur de la jante).

Repérer le point de torsion du disque grâce au capteur (voir photo).
On peut aussi le repérer avec une lampe électrique (ou baladeuse). Sous l'étrier de frein on voit alors rapidement le voile grâce à la lumière entre les plaquettes et le disque.

Marquer le point de voile avec un marqueur.

                                            

Redresser le disque avec la clé à molette (voir photo) ou avec les doigts (ça peut marcher sur des disques de grand diamètre comme 200mm).

                                            

Quelques petits conseils qui j'espère vous aideront.

Bon ride

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Entretien-Réparation, #TUTO mecanique vtt
Le voile d'une jante vient souvent de rayons détendus, d'un choc ou d'une pratique engagée pour des jantes light comme les miennes (des 317 mavic). De toute manière, il faut au moins une fois par an un contrôle de tension des rayons.
Dévoiler une jante ne demande pas des connaissances extraordinaires, surtout pour un voile latéral.
Sur un gros voile je conseille le retrait du pneu pour pouvoir mieux travailler dessus.
Le but du jeu c'est de dévoiler la jante en jouant sur la tension des rayons en détendant des rayons et retendant d'autres.

MATOS
Une clé à rayon de bonne qualité.
Démonte-pneu en plastique ou crayon....pour le capteur de voile tenu par un simple élastique (voir photo).
Pour le repérage du point de voile craie blanche ou crayon de papier gras  ou Scotch sur les rayons ......

                                               

1) LA REMISE EN PLACE DE LA ROUE SUR LE VELO  (nous allons se servir du bike comme support)
2) MISE EN PLACE CAPTEUR DE VOILE (voir photo)


 

3) REPERAGE DU POINT DE VOILE (craie ,crayon ,Scotch......) (voir photo)
 

4) DEVOILAGE DE LA JANTE
Pour le dévoilage je conseille de travailler sur les PAIRES DE RAYONS (les rayons qui se touchent en se croisant et même coté d'ancrage du moyeu) .
Pour  un léger voile serrer et desserrer les rayons de façon homogène d'1/4 de tour .
Il vaut mieux le refaire plusieurs fois que de dérégler complètement la jante.

Pour RAPPROCHER la jante VERS SOI  (capteur de voile ) desserrer les 2 paires de rayon B sur l'ancrage opposé à nous sur le moyeu. Puis resserrer la paire de rayons A  ancrés sur le moyeu face a nous (voir photo


                                           

Pour ELOIGNER la jante DE NOUS (capteur de voile) desserrer les 2 paires de rayons B se trouvent sur l'ancrage moyeu face a nous 
Resserrer la paire de rayons A opposés à l'ancrage par rapport à nous sur le moyeu.

                                           


5) CONTROLE DU SERRAGE DES RAYONS SUR LA JANTE  (ce contrôle se réalise avec une main rapprochant les rayons par paire entre eux ) .
Vous allez rapidement repérer les rayons desserrés (voir photo).


                                             

IMPORTANT NE PAS SERRER  LES RAYONS TROP FORT (NE PAS OUBLIER QUE LA JANTE ET LE MOYEU SONT EN ALUMINIUM) : COMME ON N'A PAS DE TENSIOMETRE LE SEUL INDICATEUR C EST NOTRE NEZ !!

6) CONTROLE FINAL du voile après le contrôle du serrage des rayons (souvent ça bouge).

J'espère vous avoir apporter un peu d'aide avec mes petites explications.

Bon ride a tous

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Station de ski en été
Pour finir en beauté notre séjour sur Tignes : on a refait la piste bleue "Funky Tufs". On a beaucoup aimé cette piste, très ludique avec des successions de virages relevés. Une petite portion plus "à pic" au milieu de la piste amène un plus technique. A la suite quelques images de cette piste, avec des figurants locaux !!! 


On a beaucoup aimé cette station, et les 3 jours passées ont été riches en plaisirs "vététesques" avec de magnifiques paysages (visible dans l'album photo "Tignes") (spécial dédicace pour Laurannis)



Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Station de ski en été

But de la suite de ce séjour : améliorer notre technique de descente !!!

Pour rappel suite au premier cours, principaux défauts : trop ramassé (les coudes trop bas), trop en arrière du VTT, pas de synchro des pédales dans les virages. Bref, y'a du boulot !!
Pour s'entraîner, direction la piste verte. En effet, la deuxième partie est faite d'un enchainement de virages à plat assez serré : parfait pour cet après-midi !

Le lendemain, le deuxième cours nous permet de découvrir une autre "face" de Tignes dans des paysages magnifiques. Le seul hic c'est le bus qu'il faut attraper à Tignes les Brévières (sinon c'est 6km de montée par la route), alors on fait la descente à fond (enfin pour moi surtout) donc pas le temps de sortir l'appareil photo (pourtant ça l'aurait largement mérité !!).
Autre évenement marquant de ce cours : la première passerelle de Manu encore tout "émotionné"

Pour l'après-midi, on se tente la piste rouge "la gypsy". On ne va quand même pas faire que des pistes vertes et bleues, on a un honneur à défendre !!!
La descente est très glissante surtout sur la première partie. Il y a également une partie freeride que l'on a pas fait mais qui, pour ceux qui ont le niveau semble très sympa.
La vidéo qui suit montre quelques images de cette descente.




A noter : des marmottes qui se baladent au bord de la piste
                                             

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Station de ski en été
Arrivée à Tignes le lundi soir sous la pluie (mauvais temps quand tu nous tiens !!!).
C'est fou comme tout parait triste en fin d'après-midi sous un ciel gris et très bas : c'est ainsi qu'on a perçu cette station en arrivant.
Mais bon on ne se laisse pas démonter, on est en vacances, quand même et on veut faire du VTT !!.

On passe à l'école MCF du coin "On Gravity", et on prend un créneau pour le mardi après-midi : ça nous motive à fond ! En plus Thomas (notre moniteur) confirme le beau temps pour le lendemain.
Le moral remonte et on va faire les courses pour refaire le plein d'énergie.


Voilà notre potion magique tout droit sortie du chaudron :  du dopage à l'état pur !

Une fondue savoyarde arrosée de vin blanc de Savoie dans le Vito : ça vous cale un homme !!







Avant de se coucher, petit regard vers le ciel : et là comme un signe précurseur une "trouée" s'est formée juste au-dessus de la station.





Le lendemain : grand beau temps avec vu sur le lac du Barrage de Tignes (construit en 1952 en engloutissant le vieux village sous les eaux) et les montagnes environnantes : magnifiques paysages !!! (rien à voir avec l'impression de la veille!!).


Pour s'échauffer le matin, direction la piste bleue "jump around" pour s'échauffer : très sympa avec des enchainements de virages relevés.


Les paysages du coté de la remontée de Palafour valent largement le coup d'oeil !



A noter : le système de fixation des VTT sur la remontée de Palafour est également bien étudié pour le transfert des VTT sans trop les porter. Cela en plus de la gentillesse des opérateurs qui accrochent et descendent les VTT .
                                                              null

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #pneu-chambre

Sur les pistes des Gets mon barracuda en 2.50 à l'avant, sur les racines et dans la boue, ne tient pas la route.
J'ai donc opté pour un Maxxis Minion DH profil avant 2.7 en gomme tendre 60a (même taille réelle que le barracuda)
 (voir article sur le calcul des tailles réelles).
Véro a suivi à Tignes avec un Maxxis Minion DH 2.35 profil avant en gomme tendre et un Fat Albert 235 à l'arrière.


 


Tous les gars sur leurs bikes avait ce type de pneu (il y a bien une raison ! ) et j'ai mis le 2.5 barracuda à l'arrière après une explication super intéressante avec un bouclard et avec des riders.
On m'a expliqué qu'il fallait pour l'avant des crampons longs et parallèles au flanc du pneu pour une bonne accroche directionnelle et des crampons importants sur les flancs pour l'accroche en virage : toutes ces qualités sont réunies sur le Minion profil avant
Et pour l'arrière il faut des crampons longs et perpendiculaires au flanc du pneu pour une accroche maximale en freinage et des crampons importants sur les flancs pour l'accroche en virage. Pour le rendement, pas d'importance on descend et on pédale peu,  juste pour les relances.  Le barraccuda en 2.5 à l'arrière sera idéal, il a ces qualités et pour Véro le Fat Albert aussi.
Cela s'est vérifié sur le terrain : 'IMPRESSIONNANT D EFFICACITE".
Le Minion accroche très bien en virage à plat, il ne chasse pas et ne part pas d'un coup sans prévenir.
Il a une accroche très efficace en freinage, il passe très bien dans la boue, il débourre vite et il va aussi très bien dans le sec et la caillasse. Par contre, vu la gomme tendre, je pense que l'usure doit être rapide mais on peut pas tout avoir adhérence et usure.
Après l'usure de nos pneus arrières, on optera pour le Minion 2.5 en profil arrière qui m'a l'air d'être très efficace.
Acheter des pneus à la montagne, c'est un vrai bonheur: il y a tous les modèles voulus, les conseils qui vont bien et la dispo de pneus de grosses sections.

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Station de ski en été

Dimanche : 1ère station de nos vacances sous un ciel gris (il a déjà plu toute la nuit précédente).

Evénement dans la station : le 10ème Trial 4x4 : très sympa à regarder !! 

 
Revenons à nos moutons !! Nous sommes là pour faire de la descente en VTT quand même !!

 C’est la première fois que nous venons dans cette station et franchement c’est aussi la première fois qu’on voit des remontées mécaniques aussi bien étudiées pour les VTTistes que pour le personnel (pas de portage de VTT) au moins au niveau du « Chavagnes express » et du « Nauchets express ».

                                      

On se lance donc sur la piste bleue « The shore » pour s’échauffer. Démarrage en douceur et pour continuer des sous-bois pleins de racines humides et glissantes (la pluie de la veille a laissé des traces !!), très glissantes, trop glissantes pour moi ! et c’est la première chute (sans gravité bien qu’un peu douloureuse sur l’avant du tibia). Cela me refroidit un peu mais bon on ne va pas s’arrêter là !  On prend ensuite « l’Encape » : très sympa mais les zones de sous-bois sont également très humides.

La remontée au sommet se fait sous une pluie fine (et des coups de tonnerre au loin) donc on décide de rentrer au plus vite à la station (on vient du sud, on n’aime pas trop la pluie ni les sols humides surtout en descente !!). On finit quand même par la zone de Four Cross (très impressionnante  !!)

                                         

Au final, même sentiment pour Manu et moi, d’une belle station de VTT (balisage au top avec des zones de séparation pour les chemins communs aux piétons et aux VTT) avec des parcours très techniques et ludiques mais à faire dans des conditions plus sèches. Et ce n’est pas pour cette année car le lundi commence dans le brouillard et nous décidons de poursuivre notre route vers la station de Tignes en Savoie.
null 

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Station de ski en été
L'été est là : direction les pistes de descentes et donc Le Val d'Allos !!
null 
Nouveauté de taille : c'est la première fois que l'on va parcourir ces pistes avec nos Lapierre. La différence de comportement est visible immédiatement, ne serait-ce que par la prise de vitesse "beaucoup" plus importante qu'avec les Décat'.
On a aussi essayé la selle complètement basse (exit la tige de selle télecopique pour la descente !!) : ça apporte beaucoup de confort dans la maniabilité du vélo. Par contre mes cuisses s'en sont souvenues pendant 3 jours !!!

On prend donc un énorme plaisir à redécouvrir toutes les pistes de la station.

On a même fait la piste du Gros Tapi pour la première fois : on n'a pas été déçu : très technique, ne laissant pas de repos, toujours sur le qui-vive !!
Et on a redécouvert la piste rouge des Champons où le plaisir n'avait jamais été au rendez-vous : cette année, il était là et ça nous a permis de faire la vidéo ci-dessous (pour info : sur le plan elle est signalée comme verte alors qu'elle est balisée en rouge sur le site et elle est effectivement techniquement rouge) 

Comme on va certainement y retourner cet été, on ne manquera pas de faire d'autres vidéos.

petite indiscrétion : 2010 nous promet des nouveautés : un bike-park pour enfants, un jump park, un rebalisage des circuits avec différence piéton / VTTistes ... => on espère que ça va attirer du monde !!


Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #équipement vététiste

Petite revue de nos équipements pour la descente

D'abord nous 

Casque
              Kenny pour Vero                                                      decat pour Manu

 
J'ai relevé la visière du Kenny : en position d'origine j'avais un champ de vision assez réduit. Agréable à porter.
Le décathlon est un peu lourd et manque d'aération, par contre un super prix pour un casque en fibre.
ce modéle n'existe plus c'est du thermo maintenant.

Plastron 
Kenny Performanace avec protection épaule, coude, dorsale, ventrale (le même pour nous deux -taille S pour Véro, taille M pour Manu).
                
null    

On s'habitue assez vite à cette "armure" qui se fait complètement oublier pendant les descentes. Par contre ça tient très chaud dès qu'il faut pédaler avec !! donc à proscrire pour de l'enduro avec du gros pédalage
La protection est d'une grande efficacité avec un bon rapport qualité prix.

Protection cuisses - fessiers  Trick X (uniquement pour Véro !)


                      Devant                                                                         Derrière
Indispensable pour moi afin d'éviter de nombreux bleus !
Par contre suivant le short qu'on met, on peut vite avoir le look couche-culottes !!.
D'où le short Trick X : très adapté, solide et look sympa (c'est important aussi !!) (cf photo en bas sur le VTT).

Genouillères
              SixSixOne (661) pour Véro                                                Kenny pour Manu



Genouillères à coques: très souples permettant le pédalage (d'ailleurs on les utilise tout le temps même en XC), ne glissent pas et jusqu'à présent très efficaces !
(par contre pour le XC je suis toujours à la recherche d'une bonne solution pour mes SixSixOne, car les genouillères provoquent lors des sessions de pédalage des irritations au niveau de la peau à cause des frottements).
On a rajouté des pieces en néoprène sur les cotés qui finissaient par se déchirer (arbre, arbuste et gamelles...).
Elle vieillissent très bien (2 ans), se lavent très bien (pas de machine et à l'eau froide comme toute les autres protections d'ailleurs) et se réparent bien.

GantFortress Specialized 
            Blanc pour Manu                                                                       Noir pour Véro
null       null     
Les coques sont très rassurantes.
Petit bémol pour moi : pas de renfort à l'intérieur des mains : à la fin de la journée de descente, ça commence à devenir sensible pour les mains (elle est sensible la Véro !!).
Par contre la fine épaisseur sur la paume a un bon rendu sur le touché et les coques sont très efficaces. Ils se lavent bien, résistent et vieillissent bien (1 ans1/2).

Chaussures

On est tout les deux équipés de Vans noirs.
Gros avantage : on peut marcher avec et pour le portage c'est loin d'être un luxe !!
Elles sont costauds et se lavent bien : à la fois souple et suffisamment épaisse pour ne pas sentir les pédales.

Pour nos VTT


Pneus

Changement de pneu (le choix des pneu qui suivent ont été modifier au gets et a tigne(voire article sur ESSAI PNEU VTT DH)
- Fat Albert Schwalbe 2.35 avant et arrière pour Véro (gonflé à 1.8 bars devant et 1.5 bars derrière) :
super accroche, bonne précision en roue avant et freinage au top.
- Barracuda Hard Skin 2.50 avant et 2.30 arrière pour Manu (gonflé à 2.2 bars devant et 1.8 bars derrière) :
bonne accroche et bonne précision en roue avant. Je vais changer le pneu arrière bientôt contre un 2.50 à l'arrière. Cela arrêtera plus facilement l'obélix rider !!  Mais le 2.3 reste un super pneu arrière pour une personne de moins de 80 kg.

Tige de selle

On a retiré nos tiges de selle télescopiques pour les remplacer par une tige normale afin d'avoir les selles au ras du cadre (pour l'anecdote on a été obligé de couper les tiges de selles d'origine afin de pouvoir descendre la selle au plus bas).
C'est un plus pour des riders débutants qui veulent se sentir à l'aise pour bouger sur le vélo, avec en plus, une plus grande facilité pour le franchissement de passages délicats.

Amortisseur

Modification de la pression de l'amortisseur arrière pour réglage du ZAG au niveau XR : réglage fait tout équipé avec le sac et en position selle basse.
( très important : avec la selle haute, le réglage change complétement  -faites un essai, vous serez étonné du résultat-).

Potence
Manu est passé sur une potence de 50 mm SB3 (au lieu de 80mm).
Cela donne une plus grande maniabilité. En plus, avec le réglage du cintre le plus horizontal possible par rapport au pilote ça le rend plus joueur.



Voilà nous sommes fin prêt pour de nouvelles aventures

null    null

Voir les commentaires

Publié le par Manu et Vero
Publié dans : #Rando Alpes de Haute Provence

A la base, il s'agit du parcours n°5 de la base VTT de Digne (enfin avant c'était le n°5 car visiblement il y a eu des modifications de parcours - voir à l'office de tourisme).


Ce parcours commence par une longue montée sur route à partir du centre de Digne. Nous avons prolongé la montée jusqu'à atteindre le relais au sommet de la montagne.



De là un single descend en direct en coupant à plusieurs reprises la route en lacet. On récupère ensuite le circuit "officiel" avec une descente technique très caillouteuse par endroit. Suit un passage montant avant d'attaquer le point d'orgue de cette randonnée : une portion avec des virages en épingles qu'on essaie de passer sans mettre pied à terre (d'ailleurs Manu y arrive beaucoup mieux que moi !! je maîtrise encore mal le dérapage arrière en virage !!). Un single en bord de rivière et le passage dans son lit finissent cette descente pour arriver sur la route avant de rentrer sur Digne.

Ce parcours n'est pas très long (environ 18km) mais reste physique par sa montée et technique dans la descente au milieu de superbes paysages.


 

Voir les commentaires

BOX LIKE

  

 

 youtube.com VTT A 2

 

 

 

 

NOMBRE DE VISITEURS

compteur internet

Archives

Articles récents

NOUVELLE CATEGORIES


 
 
 
 

 

 

Hébergé par Overblog